Aller au contenu principal

Les ministres vont recevoir une formation sur les enjeux écologiques

Le Haut conseil pour le climat vient de remettre son rapport à Elisabeth Borne. Il préconise, entre autres, la formation des ministres aux évolutions des problématiques environnementales. Une mesure que la Première ministre a décidé d’appliquer.

ministres
Les agriculteurs sont de plus en plus touchés par les aléas climatiques.
© Gabriel Omnès

Les Français la réclamaient également depuis un certain temps, à l’image d’une  lettre ouverte adressée au Président de la République par différentes personnalités de la société civile relayée dans le Journal du Dimanche du 7 mai dernier ; c’est désormais une chose acquise. Elisabeth Borne a annoncé que « les équipes ministérielles seront formées aux évolutions des problématiques environnementales et à leur intégration dans l’élaboration des politiques publiques. Un grand plan de formation des fonctionnaires sera également mis en place, permettant de renforcer le rôle de l’Etat exemplaire ».

Il faut rappeler qu’en juin dernier, pendant les trois premiers jours de leur mandat, les députés ont pu, s’ils le souhaitaient, recevoir une formation expresse d’une vingtaine de minutes dispensée par des scientifiques spécialistes du climat et de la biodiversité. Les 150 Français tirés au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat avaient eux aussi été formés. Les modalités de la formation des ministres et des fonctionnaires ne sont pas pour le moment définies.

Lire aussi : notre dossier climat

 

« Doubler le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre »

Le rapport du Haut conseil pour le climat (HCC) explique par ailleurs que « Les émissions de gaz à effet de serre ont baissé deux fois plus vite durant le quinquennat écoulé que sous le précédent et note que les émissions de 2021 se situent à 3,8 % en dessous de leur niveau de 2019 ». Le HCC salue par ailleurs « le fait d’avoir directement confié la planification écologique à la Première ministre qui a réaffirmé que la lutte contre le changement climatique est une priorité du gouvernement et l’un des enjeux majeurs pour le futur de notre pays. Elle a ainsi rappelé l’engagement du président de la République de doubler encore le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre ». Cet engagement sur le doublement du rythme fait suite à l’adoption du paquet « Fit for 55 » au niveau européen. Cet ensemble de dispositions renforce les objectifs de la France concernant la diminution des émissions de gaz à effet de serre passant ainsi de moins 40 % à moins 55 % net à horizon 2030.

Quant à l’accélération du déploiement des énergies renouvelables, la Première ministre a rappelé que des nouvelles mesures pour simplifier leur installation seront présentées d’ici la fin de l’été et que sous l’égide du ministère de la Transition énergétique, le gouvernement allait accélérer la sobriété énergétique avec un plan dédié. Afin de construire une nouvelle loi de programmation sur l’énergie et le climat qui sera débattue au Parlement au premier semestre 2023, une consultation publique sur le modèle énergétique de demain sera lancée à l’automne.

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Publicité