Aller au contenu principal

Chimie verte - 87 % des Français croient en l’avenir des produits biosourcés

87 % des Français ont une bonne image des produits biosourcés. C’est ce que révèle une étude IFOP commandée par l’Association chimie du végétal. Les produits issus de matières premières végétales ont la cote et les consommateurs souhaitent que les Pouvoirs publics soutiennent le développement de la chimie verte.

87 % des Français ont une bonne image des produits biosourcés. C’est ce que révèle une enquête de l’institut d’études opinion et marketing IFOP réalisée pour l’Association chimie du végétal (ACDV), qui représente les industriels de la filière. Ces entreprises conçoivent et fabriquent des matériaux et produits biosourcés, c’est-à-dire issus de matières premières végétales. Ces produits sont considérés par les Français comme des solutions favorables à la transition économique mais aussi à la relocalisation industrielle. Par ailleurs, 80 % des Français interrogés pour l’étude sont demandeurs d’informations supplémentaires sur ces produits issus de matières premières renouvelables.

« Cette deuxième enquête confirme l’image positive qu’ont ces produits auprès des Français. Elle reflète aussi l’importance grandissante qu’ils accordent à des produits plus écologiques et plus innovants, » assure François Monnet, président de l’Association Chimie du Végétal dans son communiqué diffusé ce 23 juin.

 

InfographieBiosourcés

Ré-industrialisation et souveraineté

L’enquête a donc mis en évidence que les produits biosourcés répondent bien aux attentes sociétales actuelles, d’ordre environnemental et économique, et qui se sont renforcées pendant la crise sanitaire. Quelques résultats de l’étude le prouvent.

. 83 % des Français interrogés pensent que le développement des produits biosourcés va apporter aux agriculteurs une vraie solution pour sécuriser leurs revenus.

. 76 % d’entre eux pensent que ces produits contribuent efficacement à la ré-industrialisation de la France.

. 77 % considèrent qu’ils contribuent de façon significative à la réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

. 75 % considèrent que leur développement va permettre la création de nouveaux emplois à haute valeur ajoutée (en R&D et marketing notamment)

Un soutien des Pouvoirs publics légitime

L’enquête révèle aussi que 83 % des personnes interrogées estiment légitime que les Pouvoirs publics soutiennent ces développements. « Le pays a de nombreux atouts pour devenir un champion des produits biosourcés », affirme François Monnet. Ceux-ci pourraient être « bases d’une reconstruction industrielle combinant compétitivité, écologie, souveraineté et revitalisation territoriale ».

 

Chiffres clés de la filière Chimie du Végétal & Bioproductions
. Chiffre d’affaires : 10 milliards d’euros / an.
. Croissance : + 5 % / an
. Emploi : 165 000 emplois (directs et indirects)

 

Lire aussi dans Réussir Grandes Cultures « La chimie verte sort des éprouvettes »

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Coup d’envoi de la saison 16 : « L’Amour est dans le pré » de retour le 1er février 2021
L'Amour est dans le pré, l’émission de M6 animée par Karine Le Marchand, revient avec sa saison 16. Douze candidats agriculteurs…
Samuel Vandaele, président des Jeunes Agriculteurs de France : « Pour une agriculture jeune, dynamique et durable »
Il faut rajeunir la profession agricole. C’est la volonté du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Pour y parvenir, son président,  …
[Anti-spécistes] Le gouvernement australien ne subventionne plus les associations animalistes extrémistes
En Australie, le gouvernement déclare la guerre aux militants radicaux des droits des animaux. Une nouvelle réglementation en…
Publicité