Aller au contenu principal

Législatives 2022 : la valse des députés sur les dossiers agricoles et le bien-être animal

Plusieurs députés de l’ex-majorité présidentielle, en pointe sur les dossiers agricoles et de la protection animale, n’ont pas été réélus. A l’inverse de nouvelles personnalités font leur apparition sur ces sujets.

© André Alliot

[Mis à jour le 21 juin à 15h57]

Le second tour des élections législatives 2022 est marqué par la défaite de plusieurs députés de la majorité qui se sont illustrés pendant le premier quinquennat sur les dossiers agricoles (Jean-Baptiste Moreau, Grégory Besson-Moreau, Jean-Bernard Sempastous, Loïc Dombreval ou encore Olivier Damaisin).

Dans les autres partis, la plupart des députés « agricoles » historiques ont été reconduits. C’est le cas notamment de Julien Dive (LR dans l’Aisne avec 58,12% des voix), de Loïc Prudhomme (Nupes en Gironde avec 57,11%), ou encore d’André Chassaigne (PCF dans le Puy de Dôme avec 69,43%), de Thierry Benoît (Renaissance dans l’Ille-et-Vilaine avec 61.69%), de Stéphane Travert (Renaissance dans la Manche avec 56,13%) ou encore de Guillaume Garot (Nupes dans les Pays de la Loire avec 63.23%) et Dominique Potier (divers gauche dans la Meurthe et Moselle avec 63.12%).
 

Deux viticulteurs RN à l’Assemblée nationale

Cette élection s’illustre aussi par l’arrivée de nouvelles têtes à l’Assemblée nationale sur les dossiers agricoles. C’est notamment le cas des viticulteurs Christophe Barthès (53,56%) et Grégoire de Fournas (56.82%) élus respectivement dans l’Aude et la Gironde sous l’étiquette Rassemblement national (RN) ou encore de l’ouvrière agricole Mathilde Hignet qui a arraché son siège de député avec 50.36% des voix en Ille-et-Vilaine pour la Nupes.

A noter également en Corrèze l’élection de Francis Dubois, technicien agricole dans un groupe coopératif, élu avec 53.80% des voix sous l’étiquette LR avec comme suppléant Pascal Coste.
 

Aymeric Caron et Aurélie Trouvé élus en Ile-de-France

En Ile-de-France la Nupes enregistre par ailleurs l’arrivée à l’Assemblée nationale de deux nouveaux profils intéressés par les questions agricoles : le journaliste et militant animaliste Aymeric Caron (51.65% des voix à Paris dans la 18e circonscription) et l’économiste d’AgroParisTech et ancienne porte-parole d’Attac Aurélie Trouvé, en Seine-Saint-Denis (69.24% des voix dans la 9e circonscription).

 

De « grands défenseurs de la cause animale » non réélus

Le parti animaliste n’a pas réussi à faire élire de candidat aux législatives mais fait le point sur l’évolution du sort des députés s’étant par le passé le plus illustrés en matière de protection animale. Le chercheur du CNRS et militant pour la cause animale Romain Espinosa a analysé les résultats des 41 députés sortants les mieux classés par le parti animaliste. Alors que 29 d’entre eux se représentaient seuls 19 ont été réélus, calcule-t-il sur twitter.

« Les grands défenseurs de la cause animale à l’Assemblée ne sont pas réélus. On pense aux trois rapporteurs de la loi contre la maltraitance animale : Dimitri Houbron, Loïc Dombreval, Laetitia Romeiro-Dias (qui ne se représentait pas) », écrit-il, les deux premiers ayant été battus par le Rassemblement national (RN). Cédric Villani, qui avait déposé une proposition de loi reprenant les mesures du référendum pour les animaux, n’est pas non plus réélu. « D’autres figures importantes en faveur des animaux quittent l’Assemblée », poursuit Romain Espinosa qui cite Matthieu Orphelin qui ne se représentait pas et rejoint la LPO (ligue protectrice des oiseaux).


30 ONG identifient 30 candidats "prêts à agir pour les animaux"

Ces données ne semblent toutefois pas émouvoir le collectif Engagement animaux 2022 réunissant 30 ONG dont l'OABA, CIWF France, Welfarm, la SPA ou encore la Fondation Brigitte Bardot. Dans un communiqué, les 30 ONG se félicitent que sur 410 candidats ayant signé la charte des 22 mesures proposées par le collectif 30 rejoignent les bancs de l'Assemblée nationale. Engagement animaux 2022 dresse la liste de ces "30 candidats déjà prêts à agir pour les animaux", parmi lesquels 21 de la Nupes et 7 appartenant au parti Ensemble.

Les plus lus

Glyphosate : le document judiciaire sur « les pisseurs involontaires » que veut à tout prix récupérer la FNSEA Centre-Val-de-Loire

Des membres du réseau FNSEA en Centre-Val-de-Loire ont tenu une conférence de presse lundi 20 novembre 2023. Ils cherchent à…

panneau de la ville St Martin-Lauguépie retourné
Panneaux retournés : qui est derrière cette opération qui se répand en France ?

Depuis trois semaines, des panneaux à l’entrée des villes sont retournés. Qui est à l’origine de cette opération de…

Couple de personnes âgées se promenant dans la campagne avec en arrière fond des vaches dans un champ
Retraite agricole : quel impact a la réforme des retraites pour les agriculteurs ?

A quel âge pouvez-vous partir à la retraite ? Pourrez-vous partir plus tôt ? Quel sera le montant de votre retraite ? Pour…

Photo illustrant le documentaire "Familles de paysans" de karine Le Marchand
« Cliché, mensonger, condescendant » : ce que les agriculteurs reprochent au documentaire de Karine Le Marchand

« Familles de paysans 100 ans d’histoire », diffusé sur M6 le 27 novembre, a rencontré un succès d’audience. Mais qu’en ont…

portrait
Nathalie Delagnes, éleveuse bio et présidente de Biolait : « Ce qui m’intéresse, c’est que le producteur puisse avoir davantage de pouvoir »

Nathalie Delagnes est agricultrice en production laitière bio dans l’Aveyron. Elle est aussi présidente de la SAS Biolait…

Centre ville de Lessay vue du ciel
Les tracteurs empêchés de traverser Lessay : manifestation d’agriculteurs contre Stéphanie Maubé

L’interdiction aux tracteurs d’emprunter des rues de la commune de Lessay dans la Manche déclenche la colère d’agriculteurs…

Publicité