Aller au contenu principal

Culture oléagineuse
Le soja à la conquête de la Normandie ?

Il y a bien des vignes du côté de Saint-Pierre sur Dives. Alors pourquoi pas du soja dans le Calvados ? Opération test cette année avec 10 ha semés. Récolte prévue en septembre. Ensuite, ce sont les vaches qui diront ce qu’elles en pensent.

© Bernard Aumailley

Du soja dans la plaine de Caen. Voilà qui est assez inhabituel et c’est pour le moment un test. Un petit hectare vient d’être semé à Creuilly-sur-Seulles, chez une éleveuse membre de l’organisation de producteurs Danone Les 3 Vallées, rapporte l’Agriculteur normand. Les semis devraient suivre chez les 9 autres membres de l’OP qui ont accepté de jouer le jeu. La moisson est prévue en septembre, « selon la météo ». Car « le problème va être de récolter le soja sec », précise le journal départemental. Une fois les dix hectares récoltés, les graines seront toastées pour être plus digestibles par les vaches. L’idée est de ne pas passer par les usines de trituration. « Nous visons l’autonomie protéique à la ferme », souligne Damien Lecuir, président de l’organisation de producteurs, qui vise pour cette première tentative « 20 à 30 quintaux de rendement ».

« La récolte sera distribuée à deux lots de Prim’Holstein, dans deux élevages en système robot de traite », détaille le journal. « Grâce au robot, nous aurons des résultats par vache et non à l’échelle de la salle de traite », complète Camille Guérin, chef de secteur lait chez Danone. Virginie Sartorio, l’agricultrice pionnière, rêve déjà d’un essai concluant et de l’étape suivante pour le soja. « On pourrait, à l’avenir, le valoriser auprès du consommateur ». Et de mettre en avant les atouts de ce soja local : « production garantie sans OGM, démarche bas carbone ». Ne reste plus qu’à espérer 140 jours d’ensoleillement pour que la culture arrive à maturité…

CarteSoja

« En forte progression en France, le soja non-OGM a vu ses surfaces exploser en 10 ans, passant de 21 800 ha en 2008 à 154 000 ha en 2018 », analyse le Gnis, le Groupement national interprofessionnel des semences et plants.  « La France est le 2ème producteur européen derrière l’Italie avec une production de soja qui a atteint un niveau record de 420 000 tonnes en 2017, » précise l’organisme. Jusqu’ici, la plante oléagineuse est cultivée surtout dans le Sud-Ouest et dans l’Est. Mais la Normandie est prête à se mettre sur les rangs.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité