Aller au contenu principal

Les quatre axes du nouveau plan Ecophyto

Dans une interview, le ministre de l'Agriculture a détaillé les mesures du futur plan Écophyto : indicateur HRI1, 150 millions, indemnisation des riverains : les quatre points à retenir.

Marc Fesneau prend la parole aux Controverses de l'agriculture en 2023.
Marc Fesneau aux Controverses de l'agriculture en 2023.
© Réussir SA

Avant son dévoilement prévu le 6 mai, Marc Fesneau a révélé dans les colonnes du Parisien, la teneur du prochain plan Écophyto, "un plan stratégique pour faire face au retrait de certains molécules", dont une première version a été préparée à l'automne.

Lire aussi : Ecophyto 2030 : le gouvernement présente les grandes lignes de sa stratégie

 

Réduire de moitié l'usage des pesticides d'ici 6 ans

L'objectif du plan est de réduire de moitié l'usage des pesticides d'ici six ans, par rapport à la période 2011-2013. Un objectif déjà affiché lors du tout premier plan Écophyto mais qui a toujours échoué.

 

L'indicateur de mesure sera bien le HRI1

A la suite de Gabriel Attal en février, le ministre réaffirme le choix de l'indicateur HRI1 utilisé par d'autres pays européens, face au Nodu (NOmbre de Doses Unités) utilisé en France jusqu'à présent. Il revendique l'alignement de la France sur une unité de mesure commune, "si l’on n’utilisait pas le même indicateur que nos voisins, à quoi cela servirait-il", argumente-t-il. L'objectif est aussi selon lui, de "prioriser les molécules les plus dangereuses", affirmant que certains molécules ne sont pas dangereuses "ni pour l'être humain, ni pour les écosystèmes" et s'insurgeant contre les associations qui voudraient "supprimer tous les produits phytosanitaires, "or, on ne sait pas faire ça".

 

150 millions d'euros annuels pour la recherche

Le gouvernement annonce consacrer 150 millions d'euros par an à la recherche d’alternatives aux produits chimiques. 

 

 

Indemnisation des riverains

Les riverains ou autres personnes ayant contracté une maladie d'origine non professionnelle, en lien avec l'exposition prolongée et répétée à des produits phytosanitaires, pourront être indemnisés dans le cadre d'un dispositif du futur plan.

Les plus lus

Moisson de nuit dans l'Indre
Les agriculteurs travaillent 20 heures de plus par semaine que les autres professions

Sans surprise, une enquête de l’Insee montre que la profession agricole est celle qui effectue le plus d’heures de travail par…

Vaches laitières près d'un parc éolien
Quel impact des champs électromagnétiques sur les élevages ? Une enquête inédite publiée

Objet de débats passionnés depuis plusieurs dizaines d’années, la question de l’impact sur les activités d’élevage des…

Gabriel Attal avec Marc Fesneau faisant un selfie au Pirou dans la Manche.
Gabriel Attal espère clore la crise agricole avec de nouvelles mesures de trésorerie et de fiscalité

Deux mois après le Salon de l’agriculture, le Premier ministre révèle ce samedi 27 avril un nouveau train de mesures en faveur…

Marc Fesneau prend la parole aux Controverses de l'agriculture en 2023.
Les quatre axes du nouveau plan Ecophyto

Dans une interview, le ministre de l'Agriculture a détaillé les mesures du futur plan Écophyto : indicateur HRI1, 150 millions…

  Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, devant son troupeau de montbéliardes.
Confidences d’Arnaud Gaillot au terme d’un mandat intense à la tête des Jeunes agriculteurs

Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, a accepté de nous recevoir plus de deux heures sur son exploitation…

Table de la réunion à l'Elysée jeudi 2 mai 2024 avec Emmanuel Macron, des ministres et la profession agricole, syndicats, coopération, chambres d'agriculture
Que faut-il retenir de la rencontre entre Emmanuel Macron et la profession agricole ?

Le président de la République a reçu la profession agricole (syndicats, coopération et chambres d'agriculture) jeudi 2 mai à l…

Publicité