Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Covid-19]
Le ministre de l’Agriculture appelle ceux qui n’ont plus d’activité à rejoindre les rangs de l’agriculture

C’est un appel que lance le ministre de l’Agriculture ce 24 mars. En raison de la crise du coronavirus, l'agriculture manque de main d’œuvre. Ceux qui le peuvent et ceux qui le souhaitent sont invités à « rejoindre la grande armée de l'agriculture française ».

© Ministère de l4agriculture et de l'Alimentation (archives)

Alors que l’opération « Des bras pour ton assiette » se met en place, le gouvernement appelle ceux « qui n'ont plus d'activité » à aller aider les agriculteurs. Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, lance ce 24 mars « un appel à l'armée de l'ombre des hommes et des femmes » qui « n'ont plus d'activité » en raison de la crise du coronavirus. Il les invite à répondre à la demande de l’agriculture française, en quête de main-d'œuvre.

 « Il y a aujourd'hui la possibilité d'avoir 200.000 emplois directs dans les métiers de l'agriculture ». La filière est en effet privée de la main-d'œuvre, notamment étrangère, qu'elle emploie habituellement pour les travaux des champs », a expliqué Didier Guillaume sur BFMTV, demandant à ceux qui le souhaitent d'aller « dans les champs ».

« Il faut produire pour nourrir les Français »

L'agence de presse Agra rapporte les propos du ministre qui s’est adressé « aux femmes et aux hommes qui ne travaillent pas, qui sont confinés chez eux, qui sont serveur dans un restaurant, hôtesse d'accueil dans un hôtel, coiffeur de mon quartier, qui n'ont plus d'activité... ». Et de déclarer : « je leur dis de rejoindre la grande armée de l'agriculture française, ceux qui vont nous permettre de nous nourrir de façon propre, saine ».

Selon le ministre de l'Agriculture, les volontaires « seront salariés par les agriculteurs et on regardera comment les choses pourront se faire ».

Il s’agit là d’un « acte citoyen, civil ». Le message est clair : « Il faut produire pour nourrir les Français ».

Les plus lus

jean baptiste moreau agriculture député LREM agriculture macron
Jean-Baptiste Moreau, député : "Le localisme ne sauvera pas l’agriculture française"
Dans une tribune publiée sur le site du journal L’Opinion, le député accuse la grande distribution de ne pas avoir joué le jeu…
[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
[VIDEO] L'association "Parlons ferme" veut cultiver le dialogue entre agriculteurs et consommateurs
L’association Parlons Ferme regroupe une trentaine d’agriculteurs, jeunes, majoritairement implantés dans le grand Sud-Ouest. Ils…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Coronavirus] En situation de pandémie, la question cruciale de l’autonomie protéique en alimentation animale de la France
Dans la situation de crise sanitaire du Covid-19, le sujet de l’autonomie protéique de la France apparaît primordial. L’…
Publicité