Aller au contenu principal

Une OPA sur la viande ? - Le « mélange des genres gênant » de Xavier Niel dénoncé par la FNSEA

Dans un communiqué diffusé le 23 septembre, la FNSEA reproche au chef d’entreprise milliardaire Xavier Niel d’être à la fois financeur de l'implantation des « Nouveaux Fermiers » en France, via son fonds d'investissement, et un des initiateurs du RIP, le Référendum d’initiative partagée pour les animaux. Pour le syndicat agricole, on assiste là à une véritable « OPA sur la viande ».

© geralt / Pixabay

Les « Nouveaux fermiers » ont annoncé le 21 septembre le démarrage de la première usine française de similis végétaux de viande. Localisation non révélée pour le moment, composition de ladite « viande végétale » - le terme est-il d’ailleurs bien approprié et autorisé ? – non dévoilée, Guillaume Dubois et Cédric Mestron, fondateurs de la marque de produits alimentaires commercialisés en GMS assurent dans leur communiqué que « cette première usine sur le territoire français va permettre à la nation de réduire sa dépendance aux importations de produits végétaux et de renforcer sa filière locale ». Des promesses qui n’ont, semble-t-il, pas réussi à rallier à leur cause la FNSEA, qui s’en prend à un des financeurs de la future usine. « La présence dans ce projet du fonds d'investissement de Mr Xavier Niel nous interpelle », indiquent les associations spécialisées animales du syndicat agricole français majoritaire ainsi que les JA dans un communiqué diffusé le 23 septembre.

Lire aussi « Imiter la viande : un domaine qui capte de plus en plus de fonds »

Lire aussi « Ca ressemble à de la viande mais ce n'est pas issu de l'élevage - Les Français prêts à tester »

Un investisseur qui serait bien aidé par la fin de l'élevage

Aux côtés de deux autres patrons du Net, le fondateur de Free est un des initiateurs du Référendum d'initiative partagée, le RIP pour les animaux, lancé le 2 juillet et soutenu par plus de 766 000 signataires et 141 parlementaires. « D’un côté, [Xavier Niel] prône l’arrêt de l’élevage (sic). De l’autre, il se positionne sur un marché nouveau qui serait bien aidé par la fin de l’élevage. Ce mélange des genres est terriblement gênant pour notre démocratie », dénoncent les syndicats. Parmi les six propositions du RIP figure la fin de l'élevage en cage et celle de l'élevage intensif. Répondant à une accusation similaire le 7 septembre dans l'émission Quotidien sur TF1, Xavier Niel avait déclaré : « Je finance une centaine de start-up par an ».

Pour la FNSEA, au contraire, il s’agit là d’une véritable « OPA sur la viande » mais « les masques tombent ».

Lire aussi « RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise ».

Lire aussi « "Le RIP pour les animaux s’essouffle" observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député ».

Les plus lus

Florian Delmas, président d'Andros
Notre système agricole et agroalimentaire français fait faillite, « et nous regardons ailleurs »
Florian Delmas, 37 ans, président d’Andros, signe une tribune cash sur ce qu’il pointe comme les dérives du système agricole et…
Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Pierre Rouault (Union centriste), Laurent Duplomb (LR) et Serge Mérillou (socialiste) trois sénateurs dans une exploitation agricole.
La Ferme France recule : constat alarmant et solutions du Sénat
Un rapport sénatorial transpartisan appelle à mettre en place un plan d’urgence pour redresser la compétitivité de l’agriculture…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Publicité