Aller au contenu principal

Santé
Les agriculteurs seraient plus touchés par certains cancers

Le Groupe régional d´études sur le cancer, à Caen, étudie le lien entre l´usage des pesticides et certains cancers chez les agriculteurs.


Il n´y aurait pas plus de cancers chez les agriculteurs que dans les autres catégories socio-professionnelles. Mieux : l´espérance de vie serait même meilleure. Mais attention : « Si les agriculteurs semblent moins atteints par les cancers liés au tabagisme. par contre, ils seraient proportionnellement plus nombreux à développer des cancers de la prostate, des tumeurs cérébrales et certains cancers du sang. »
Telles sont certaines des conclusions préliminaires de l´étude réalisée dans le Calvados par le Groupe régional d´études sur le cancer (Grecan) localisé au Centre François Baclesse à Caen. Ces scientifiques suivent depuis une dizaine d´années 6 300 exploitants agricoles du Calvados. L´objectif est double : caractériser la prévalence des cancers en milieu agricole et mesurer les conséquences de l´utilisation de produits phytosanitaires sur le développement d´un cancer.
« La France est le deuxième pays utilisateur de pesticides (100 000 tonnes/an) dans le monde », a souligné Pierre Labailly, chercheur au Grecan. Pour établir un éventuel lien entre une proportion plus élevée de certains cancers et l´emploi de pesticides, les scientifiques étudient l´exposition aux produits phytosanitaires des agriculteurs lors des préparations et des traitements. « La dose reçue lors de l´application n´est pas liée à la surface traitée ». Les analyses ont révélé que le matériel porté ou les problèmes techniques lors de la préparation ou de l´application des produits étaient des sources de contamination bien plus importantes que la surface traitée.

« Nous avons décelé des matières actives sur les vêtements des agriculteurs qui ne correspondaient pas au produit utilisé. Le matériel (tracteur.) reste une source de contamination après le traitement. » L´étude va être étendue à douze autres départements. Les premières conclusions sont attendues courant 2008.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Philippe et Cédric Divinia. "Depuis que l'on distribue la ration le soir, elle est mieux valorisée. Les vaches gaspillent moins d'énergie en déplacements fréquents, elles passent plus de temps couchées au calme à ruminer et donc à mieux digérer." © E. Bignon
« Changer le moment de la distribution a rendu le troupeau plus calme »
Le recours à la caméra timelapse a fait prendre conscience aux associés du Gaec des Vallons à Longessaigne dans le Rhône de l’…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Les quatre associés du Gaec Ferme du plateau. © B. Griffoul
Changement climatique : Un bâtiment pour 120 vaches poreux sur toutes ses faces
Au Gaec Ferme du plateau, dans la Loire, toutes les façades de la stabulation, située sur un site venté, laissent passer l’air et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière