Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Le nouveau cahier des charges de l'AOP camembert de Normandie retoqué

L’ODG du camembert de Normandie retoque le nouveau cahier des charges. La guerre du camembert reprend.

camembert
© C. Pruilh

C'est une surprise ! L'assemblée générale de l'organisme de défense et de gestion (ODG) de l'AOP camembert de Normandie a émis, le 29 janvier, un avis défavorable au projet de nouveau cahier des charges de l'AOP.  53% des membres de l'ODG ont voté contre.

Ce projet de cahier des charges a été travaillé par l'ODG sous l'égide de l'Inao afin de sortir de la «guerre du camembert». Il visait à résoudre le problème de la coexistence du camembert « fabriqué en Normandie », avec du lait pasteurisé et parfois breton, et du camembert de Normandie, AOP, au lait cru. Le nouveau cahier des charges promettait notamment la disparition de la formule « fabriqué en Normandie » et l’instauration de deux niveaux d’appellation : le « camembert de Normandie » autorisant le lait pasteurisé, si tant est qu’il était normand et provenait de troupeau comportant 30 % minimum de vaches normandes ; et le « Véritable camembert de Normandie », au lait cru provenant de troupeaux comportant 66 % minimum de vaches normandes nourries à l’herbe. Les deux tiers des 60 000 t de camemberts actuellement « fabriqué en » auraient pu passer dans l’AOP, qui ne concerne actuellement que 6 000 t. 

Faire cesser l'usurpation du "Fabriqué en"

Parmi les sources de discorde, le refus d’étendre la zone de l’appellation à la Mayenne. Patrick Mercier, Président de l’ODG du Camembert de Normandie AOP « appelle à une poursuite des discussions incluant l’Inao pour trouver une solution et éviter l’interdiction du ‘fabriqué en Normandie’ par une procédure juridique. En effet, l’application de la loi attendue serait le retrait de la confusion par la suppression totale et définitive de toute référence à la Normandie pour tout Camembert ne répondant pas aux conditions de production de l’AOP Camembert de Normandie », selon un communiqué de presse l'ODG.

Une réunion du Comité national de l’Inao doit maintenant se tenir mi-mars à Paris.

Dans le cas où les discussions au sein de l'ODG cessent, Jean-Louis Piton, président de l'Inao prévient: «Nous passerons par la voie judiciaire. Cela sera le seul moyen de faire cesser les usurpations» de l'AOP camembert par les fromages estampillés «fabriqué en Normandie», a t-il indiqué à Agrapresse. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

tank à lait
[Coronavirus] La transformation laitière bouleversée par le Covid-19
En plein pic de production laitière, les usines doivent collecter et transformer, tout en réorientant leur…
 © F. Mechekour
Un système pour couper les filets et ficelles des balles
À l’EARL Lucas Gilbert, dans le Pas-de-Calais. Gilbert Lucas a adapté un système sur sa désileuse pour enlever les filets et…
Le Covid-19 menace les AOP laitières
Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations…
Coronavirus : Mobilisation chez Sodiaal

Les laiteries mettent en œuvre des  mesures pour sécuriser l’activité. Exemple chez la coopérative Sodiaal dans le Nord de la…

Gisèle Barret, éleveuse du Gaec des deux frères. « La préparation au vêlage est une réponse à beaucoup de problèmes. » © B. Griffoul
Elevage laitier : « J’ai appris à être autonome sur le troupeau »
Dans cette exploitation très diversifiée, les 85 vaches laitières côtoient vergers de pruniers et grandes cultures. Un système…
vaches laitières au cornadis
[Covid-19] Quatre leviers pour baisser les livraisons de lait de ce printemps
Dans le contexte du coronavirus, l'Institut de l'élevage rappelle quatre leviers qui permettent de répondre à l'appel d'écrêter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière