Aller au contenu principal

Le Covid-19 menace les AOP laitières

Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations d'origine laitière implore les Pouvoirs Publics de prendre en compte l’extrême fragilité des AOP laitières et demande des aides urgentes au stockage des fromages, à l’écoulement des surplus vers les marchés secondaires et à la régulation des volumes de lait.

© B. Griffoul

« Durant les premières semaines de cette crise sanitaire, les Français se détournent de nos fromages AOP, allant vers des produits utilitaires et de première nécessité, déclare Michel Lacoste, président du Cnaol. Pendant ce temps, nos entreprises laitières et producteurs fermiers, en capacité de produire, ne peuvent plus écoulées leurs produits. Nous demandons des mesures d’urgences aux pouvoirs publics et appelons les Français à manger du fromage sous signe de qualité et à retrouver leurs habitudes alimentaires d’avant la crise. »

Demain, les éleveurs risquent de jeter leur lait si rien n'est fait

Essentiellement commercialisées sur le territoire national, les AOP Laitières (45 fromages, 3 beurres et 2 crèmes) sont orphelines d’une part importante de leurs débouchés commerciaux. Après la fermeture de la restauration hors domicile (5% des ventes des fromages AOP) le 15 mars dernier, ce sont progressivement les grandes surfaces (80%) qui ont fortement réduits, voire fermés les rayons à la coupe par manque de personnel ou par mesures d’hygiène. 38% des volumes des fromages AOP étaient commercialisés dans ce rayon. Puis, ce fut l’annonce de la fermeture des marchés, le 23 mars. Les commerces spécialisées et magasins de proximité dont les marchés (15%) ont une place privilégiée pour favoriser l’achat des produits laitiers sous signe de qualité.

En 15 jours, les entreprises laitières produisant des signes de qualité ont enregistré de forte diminution de leur chiffre d’affaires, indique le Cnaol dans son communiqué du 27 mars. Selon les entreprises, les commandes ont diminué de 25% à 80%. Demain, ce seront les éleveurs laitiers qui jetteront leur lait, si rien n’est fait.

Mercredi 25 mars, un conseil européen des Ministres de l’Agriculture s’est tenu. Aucune décision, aucune mesure n’ont été prises pour soulager les entreprises laitières AOP composées de fromageries privées ou coopératives nationales, de PME, de TPE et d’ateliers artisanaux ou fermiers, regrette le Cnaol.

N'oublions pas que les AOP laitières sont présentes sur tout le territoire, et permettent de créer de la valeur ajoutée et de maintenir une activité économique dans les zones défavorisées.

 

Sur la même thématique, [Covid-19] Les petites laiteries sont les plus impactées

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
L’installation de méthanisation du Gaec Le Sablonné est constituée d’un petit digesteur de 560 m3 et d’un séparateur de phase à tamis. Entre les deux, le local de cogénération. © F. Gervais
La petite méthanisation trouve sa place
L’Idele a suivi pendant un an deux unités de petite méthanisation. Les résultats montrent la pertinence de ce modèle, à condition…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière