Aller au contenu principal

En Suisse, des prix A, B et C pour le lait de vache

© Infographie Réussir

En Suisse, la fin ds quotas laitiers a été instaurée en mai 2009. Mais la libéralisation du marché laitier helvète a démarré en 1992.

 

. Le prix du lait a commence a baisser des 1992 avec la mise en place d’une
politique liberalisant progressivement les marches laitiers, et des aides directes aux
producteurs. Aujourd’hui, le prix suisse suit les variations sur les marches europeens. Il
reste un differentiel important entre le prix du lait suisse et celui dans le reste
de l’Europe, grace a des marches tres bien valorises et a des soutiens publics.


. L’interprofession du lait suisse a ete creee en juin 2009, suite a la fin des quotas p
laitiers, pour elaborer une politique en matiere de quantite et de prix. Elle regroupe 46 organisations de producteurs et de transformateurs, industriels et des commerçants. Elle publie des prix indicatifs pour trois segments de marche. Le lait A est le mieux valorise. Il sert a fabriquer des produits a haute valeur ajoutee (lait de consommation, certains fromages...), proteges ou soutenus, (710 CHF/t en 2014).
Le segment B (produits pour l’export) est soumis a plus forte concurrence (530 CHF en septembre 2014). Le lait C est le moins bien paye (279 CHF en septembre 2014). Il sert a fabriquer des produits de degagement (beurre, poudre...), non aides. En 2013, le marche etait bien equilibre, 89 % du lait a ete paye en A, et pres de 11 % en B.

Chiffres clés du secteur laitier suisse

• 23 500 exploitations laitieres, dont 55 % en plaine et 45 % en montagne.
• 4 millions de tonnes de lait produit, dont 3,43 millions transformes
• 168 tonnes de lait commercialise en moyenne par les fermes de plaine, et 95 tonnes par les fermes de montagne
• 5740 kg de lait par hectare
• 6260 kg de lait par vache
• 11 % des elevages font du lait bio
• 33 % du lait est issu de production sans ensilage
• 42 % du lait transforme l’est en fromages


Source : Office fédéral de la statistique suisse

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
Christophe Vermet. « Nous inséminons des vaches dès 45-60 jours avec un niveau de production laitière de 50 kg. » © F. Mechekour
« Nous misons sur des inséminations précoces après vêlage »
Le Gaec des Onze Ecluses, en Ille-et-Vilaine, produit 815 000 l de lait avec un robot. Pour y parvenir, les associés font en…
L’insémination par l’éleveur fait toujours plus d'adeptes
Près de 5 400 éleveurs (+ 6 %/2019) ont réalisé eux-mêmes les inséminations dans leur troupeau en 2020. L’IPE a représenté 12 %…
Laurent Bernadieu, éleveur. Au fond, la stabulation des vaches et le poulailler en prolongement. © B. Griffoul
Laurent Bernadieu dans les Landes : « Je ne me voyais pas faire autre chose que du lait »
Un subtil équilibre entre plusieurs activités, dont un atelier laitier d’une cinquantaine de vaches bien géré. Telle est la…
En bonnes conditions, avec un semis fin mai, le teff grass peut être exploité de début juillet à octobre. © Emergence
Le teff grass doit encore être apprivoisé
De bonne valeur alimentaire, multicoupe et aimant la chaleur : le teff grass est prometteur. Mais l'implantation est très…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière