Aller au contenu principal
Font Size

En Montbéliarde : Exportation d’animaux record en 2019

Le nombre de pedigrees export a dépassé la barre symbolique des 20 000 l'année dernière. Une belle progression qui pourrait malheureusement connaître un sérieux coup de frein à cause de la pandémie de coronavirus.

Avec plus de 16 200 pedigrees délivrés en 2019, l’Algérie est de très loin la première destination des animaux
© Coopex

« Quelque 20 556 pedigrees export ont été délivrés en 2019 par Montbéliarde Association, soit une hausse de + 29,8 % par rapport à 2018 (15 831) qui était déjà une année exceptionnelle », a annoncé Montbéliarde association. Plusieurs facteurs se sont conjugués pour expliquer le phénomène. L’offre en génisses était présente. « Coopex Montbéliarde (groupe Umotest) et Montbéliarde du Jura, notamment, se sont dotés d’outils (centre de rassemblement) et d’équipes aptes à répondre à de grosses demandes, et une fois n’est pas coutume, les conditions sanitaires de la France et des pays destinataires étaient en phase. »

L’Algérie se taille la part du lion, mais...

Avec plus de 16 200 pedigrees délivrés (79 %) l’Algérie est de très loin la première destination des animaux. Le Maroc occupe la seconde place (2584 pedigrees, soit 12,6 %). Le Sénégal complète le podium avec 453 pedigrees délivrés. L’année 2020 a commencé sur de bonnes bases avec plus de 1800 pedigrees enregistrés en janvier. Mais la pandémie de coronavirus pourrait casser cet élan si elle devait perdurer. Mais nous n'en sommes pas là. « La situation, notamment avec l’Algérie, est devenue plus compliquée. Si ses frontières ne sont pas actuellement fermées, le confinement qui a été décrété complique l’exportation d’animaux vers ce pays, mais les échanges ne sont pas totalement bloqués », explique Jean-Paul Brun de Coopex. « Ce ralentissement conjoncturel met un frein momentané aux efforts de l’Algérie pour améliorer son autonomie alimentaire via notamment l’importation de génisses montbéliardes. Espérons que cela ne dure pas trop longtemps pour eux comme pour les éleveurs de Montbéliardes », souligne Jean-Paul Brun.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Quentin Velut avec Galaxie élue « Vache de l’année 2019 ». Âgée de 8 ans, elle a produit plus de 82 000 kg de lait en six lactations (44,1 de TB, 34,1 de TP) et sans cellules (46 000) et vient de revêler. © E. Bignon
Quentin Velut sait faire vieillir ses vaches
L’EARL du Petit Ramard, dans le Rhône, s’est fait remarquer en décrochant le prix du meilleur éleveur Prim’Holstein et de la…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière