Aller au contenu principal

En Allemagne, des hausses de prix tous azimuts

Le prix du lait à la production et les prix en grande surface ont largement plus progressé outre-Rhin qu'en France.

Aldi Allemagne a communiqué en juillet sur un prix à 1,09 €/l pour son lait sous marque distributeur.
Aldi Allemagne a communiqué en juillet sur un prix à 1,09 €/l pour son lait sous marque distributeur.
© C. Reibel

En Allemagne, le prix du lait conventionnel a atteint 486 €/1 000 l en mai (+129 € par rapport à mai 2021), selon l'Institut de l'élevage. En France, il était à 418 € en mai (+87 €). Pour juin, l'écart devrait encore progresser entre les deux pays. Le ministère de l'Agriculture allemand publiait un prix du lait à teneur réel à 516 €/t pour juin, en hausse par rapport à mai 2022 de 21 €/t. Côté français, FranceAgriMer publiait un prix conventionnel à teneur réelle de 438,5 €/1000 l, en hausse de 4,5 € par rapport à mai.

490 €/1 000 l en Bavière en mai

La forte hausse du prix allemand n'est pas uniquement liée aux prix des commodités (beurre, poudre et fromages d'exportation). En effet, si l'évolution est « logiquement plus prononcée dans les Länder du Nord, davantage orientés dans la fabrication d’ingrédients laitiers(+58 % dans le Schleswig-Holstein à 533 €/1 000 l), le prix a aussi fortement progressé en Bavière (+37 %/2021 à 490 €/1 000 l), où la fabrication de produits de grande consommation (PGC) est prédominante », développe l'Institut de l'élevage.

En rayon aussi, les prix sont élevés

Les prix en grande distribution ont beaucoup progressé en Allemagne, où ils étaient bien moins élevés qu'en France avant les hausses de 2021. L'Institut de l'élevage note en mai : du beurre à 9,36 €/kg (+53 % en mai 2022/mai 2021), du lait à 0,91 €/l et de l'emmental à 8,55 €/kg. Depuis, les prix ont dû encore progresser. Ainsi, « nos collègues allemands nous ont fait part d'un prix de 0,99 €/l pour du lait de consommation et Aldi Allemagne a communiqué en juillet sur un prix à 1,09 €/l pour sa MDD », détaille la FNPL.

La flambée du prix du beurre a fait chuter les ventes au détail de 23 % en mai 2022 par rapport à mai 2019 (avant la pandémie). Les ventes de fromages frais aux ménages ont aussi baissé (-8 %), ainsi que celles des laits liquides (-14 %), même si ces derniers sont moins sensibles à la hausse des prix. Les ventes des autres produits (yaourts, crèmes, fromages) résistaient encore en mai.

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière