Aller au contenu principal
Font Size

Covid-19 : le comté réduit les droits de fabrication de 8%

Le CIGC annonce la réduction de 8% des droits de fabrication de fromage AOP comté par rapport à 2019 sur les trois mois du printemps. Et appelle donc les éleveurs à baisser d'autant la production laitière.

comté
© C. Pruilh - Archives

Le CIGC, l'organisme de défense et de gestion (ODG) du comté a décidé hier 1er avril que les droits de fabrication de fromage sous AOP comté seront réduits de 8% sur les mois d'avril, mai et juin, par rapport à la production de l'an dernier. Soulignons que cette mesure arrive après plusieurs mois de production dynamique et une année 2019 record avec presque 68 000 tonnes de production.

Du coup, la filière demande aux producteurs de lait de réduire leurs livraisons de 8% sur ces trois mois de printemps.

"C'est un choix difficile en cette saison où il est si naturel de produire du lait. Mais cet effort collectif doit contribuer à préserver les équilibres de la filière", expose Alain Mathieu, président du CIGC.

Une baisse des ventes estimée à -20%

La filière comté subit comme d'autres signes de qualité la baisse des ventes. "Nous l'estimons au global à - 20 %. Il y a des disparités, avec une chute de plus 80% vers la restauration hors foyer, et une baisse importante des ventes sur les rayons à la coupe. L'export est ralenti, voire à l'arrêt pour la plupart des maisons. Difficile de dire quelles destinations fonctionnent encore, reprennent ou s'arrêtent, tant la situation change chaque jour. Les ventes en libre service sont dynamiques mais ne compensent pas la baisse des autres débouchés."

Autre difficulté, le manque de personnel. "Assurer la protection du personnel et les exigences sanitaires est un point de fragilité, et ralentit la productivité des ateliers. Le faire tout en maintenant une haute qualité de nos fromages est un défi de tous les jours." Enfin, "nous pouvons stocker davantage et plus longtemps des comtés pour faire face à cette crise des ventes. Mais nous nous heurtons néanmoins à un problème de places dans les caves d'affinage".

Une décision partagée par les trois autres AOP du massif Jurassien

Ces  décisions  actées au sein du CIGC ont été partagées et sont portées par l’ensemble des filières AOP de la zone géographique du massif Jurassien : comté , morbier, bleu de Gex et mont d'or. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
La laiterie des Montagnes d’Auzances a créé la beurrerie dans des locaux existants pour fabriquer des petits volumes à forte valeur ajoutée. © LMA
Dans la Creuse : Le beurre de baratte pour sortir du marasme du lait UHT
La laiterie des Montagnes d’Auzances a lancé une fabrication de beure de baratte en partenariat avec Montlait pour pérenniser une…
vaches laitières au pâturage agriculture biologique
La filière laitière bio française dessine son modèle
Pour éviter une crise de confiance, le lait bio doit garder sa longueur d'avance face aux laits différenciés, et montrer ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière