Aller au contenu principal
Font Size

[Covid-19] Croissance de la consommation des produits laitiers bio

La filière laitière bio connaît une demande en croissance, suite aux mesures de confinement dues au coronavirus.

Plaquettes de beurre en supermarché GMS
© C. Pruilh

La filière lait de vache bio a plutôt bénéficié de l'effet Covid-19, en dehors des difficultés logistiques qui sont arrivées en plein pic de collecte, déjà difficile à gérer habituellement.

En effet, les produits laitiers bios commercialisés en France se vendent pour une très grande majorité en grande et moyenne surface (GMS) et en magasins spécialisés (80%), rappelle l'Institut de l'élevage. La filière laitière bio dépend peu de la restauration collective et commerciale, et l'export représente encore un faible débouché. "Il n'y a pas de données douanières spécifiques bio, mais les exports sont estimés à moins de 5% des produits laitiers bio français, d’après Agence Bio et AND‐International", précise Benoît Baron, de l'Institut de l'élevage.

Plus de 45% de la collecte est transformé en lait de consommation, beurre et crème

Le lait bio est transformé en produits relativement bruts et cuisinables, qui ont été plébiscités par les ménages durant la période de confinement : lait de consommation, beurre et crème représentent plus de 45% de la collecte, contre environ 30% pour tous les laits. Le lait collecté sert bien moins à fabriquer des fromages (9%) qu'en filière conventionnelle (un tiers). Et les fromages bio se retrouvent moins au rayon à la coupe qu'en libre-service.

Des ventes en croissance entre le 9 mars et le 5 avril

La croissance de la demande des ménages a été du même ordre en bio qu'en conventionnel pour toutes les catégories sauf pour le lait de consommation, qui "était déjà le moteur du segment laits liquides ces derniers temps avec +22% sur mars 2020/2019. L'impact « confinement » a donc été moins marqué que sur le segment dans son ensemble", pointe Benoît Baron.

"Du 9 mars au 5 avril, les ventes ont progressé de 40 à 45% en GMS, pour le lait liquide, le beurre, la crème et le fromage", précise Antoine Auvray, du Cniel.

En Allemagne, un effet Covid-19 également positif

En Allemagne, "les modifications des pratiques de consommation sont identiques à celles observées en France avec les achats de stockage. Elles sont très favorables à la bio dont la croissance des ventes était moins prononcée depuis 2 ans", souligne Benoît Baron.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière