Aller au contenu principal

Coqc, un observatoire national de suivi de la qualité du colostrum en élevage bovin

L’observatoire lancé par le laboratoire Virbac donne des repères aux éleveurs et vétérinaires qui veulent démarrer un suivi colostral. Un service pour améliorer la santé des veaux.

Le suivi est basé sur la mesure du colostrum au réfractomètre optique sur un tiers des vaches du troupeau.
Le suivi est basé sur la mesure du colostrum au réfractomètre optique sur un tiers des vaches du troupeau.
© Virbac

Suivre la qualité du colostrum dans un but préventif : tel est l’objectif de Cocq (Conseil et observatoire de la qualité colostrale). Cocq propose de faire le suivi de qualité du colostrum avec un réfractomètre optique. Les concentrations en immunoglobulines IgG sont enregistrées de façon anonyme dans une base de données centralisée. Y sont également recensées des informations générales sur l’élevage et sur les vaches (date et rang de vêlage, durée de tarissement, date de vaccination contre les entérites néonatales, date de traitement antiparasitaire, supplémentation en oligoéléments) ainsi que l’intervalle vêlage-mesure colostrale.

En pratique, l'éleveur mesure le colostrum d’au moins un tiers de ses vaches (minimum 20) puis transmet les données à son vétérinaire qui les envoie ensuite à Virbac. Le laboratoire élabore une fiche de synthèse qui permet au vétérinaire(1) d’aborder avec l’éleveur, lors de la restitution, les points forts et les axes d’amélioration, et d’optimiser la préparation au vêlage. Une compilation des données des élevages de la clientèle vétérinaire est possible pour fournir un point de comparaison.

L’observatoire national est en accès libre

« Pour la première année de collecte en 2020-2021, 32 cabinets vétérinaires et 90 élevages (55% laitiers et 45 % allaitants) ont réalisé plus de 3 000 analyses sur onze races bovines », précise Thibault Devambez, responsable technique Virbac. Le suivi a été réalisé sur un tiers des vaches en élevage laitier, et sur 40 % des vaches en allaitant. Seize éleveurs ont collecté plus de 50 colostrums, avec un maximum de 127 mesures. La qualité moyenne se situe à 94 g d’IgG par litre de colostrum. Pour un peu plus d’une vache sur cinq , le taux d’IgG est très insuffisant (moins de 50 g IgG/l) ; il est satisfaisant (plus de 80 g IgG/l) sur deux tiers des vaches prélevées. « Le colostrum est souvent en dessous de 80 g IG/l chez les laitiers, constate-t-il. La moyenne des élevages laitiers se situe à 77 g IgG/l contre 110 g IgG/l chez les allaitants. »

Olivier Creen, vétérinaire en Mayenne, n'hésite pas à faire le parallèle avec le thermomètre. « Celui-ci est devenu un outil indispensable de l’éleveur pour évaluer l’état de santé de l’animal. À terme, la mesure du colostrum pourrait aussi devenir systématique à chaque vêlage, avec surtout des données enregistrées. C’est aussi indispensable pour pouvoir agir et tirer des conclusions s’il y a des échecs, des maladies sur la période néonatale. »

(1) Service réservé aux vétérinaires partenaires et à leurs éleveurs.
 

Les plus lus

éleveurs  avec leur troupeau au pâturage
« Nous dégageons 74 000 € de revenu disponible à deux en bio avec 36 vaches laitières »
Au Gaec du Bourguet, dans l’Aveyron, Camille et Lénaïc Vabre ont fait le pari osé de s’installer à deux sur une petite structure…
Christophe Baudoin, 36 ans, et son frère Vincent, 40 ans, ne craignent pas d’essayer de nouvelles pratiques pour produire plus de lait et maîtriser les charges.
« Avec un seul robot, nous produisons 1 million de litres de lait »
Le Gaec des sapins, en Loire-Atlantique, produit 1 million de litres de lait avec 83 vaches et un seul robot tout en…
Jérôme Curt, éleveur à la ferme du trèfle.
Bâtiments pour bovins : « Notre stabulation se rapproche du plein air »

La Ferme du trèfle, dans l’Ain, a monté un bâtiment novateur axé sur le bien-être animal. Pad cooling, toiture en Bartic,…

Selon Cyril Bapelle, vétérinaire nutritionniste (à gauche), « il faut réfléchir la gestion des mycotoxines en particules ingérées par vache et par jour ».
Mycotoxines : « Nous avons perdu 4 litres de lait par vache »

Dans la Manche, Romain Boudet, installé en individuel, a vu ses résultats techniques chuter après l’ouverture du silo de maïs…

Sylvain Tola, éleveur dans la Loire, et ses vaches montbéliardes au pâturage en mars
Prairie : « Dans la Loire, mes 65 vaches pâturent tout l’été sur 22 hectares »

Le dactyle, la luzerne, le lotier et six autres espèces composent les prairies des vaches laitières de Sylvain Tola, dans la…

Robot de traite : quel gain de production laitière lors du passage de la salle de traite au robot ?

Le passage de la salle de traite au robot de traite s’accompagne d’un gain de production par vache laitière. À paramètres…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière