Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Comment innover pour amener de la valeur ajoutée ?

Créer de l’affectif entre les consommateurs et les éleveurs est un axe fort des innovations actuelles.

Stéphane Gouin, Agro Campus Rennes. "La pression médiatique peut détruire l'image d'une marque en quelques minutes. Mieux vaut donc anticiper les attentes consommateurs."
© C. Pruilh

Il faut innover pour défendre ses parts de marché et pour aller chercher de la valeur ajoutée", rappelle Stéphane Gouin, maître de conférences à Agro Campus Rennes. Mais la concurrence est forte entre innovations. Dans la grande distribution, les linéaires se sont allongés, avec une foule de produits divers et variés. "La segmentation est forte. Un consommateur prend 5 à 8 secondes pour choisir un litre de lait, pas plus de 20 s pour des yaourts, quand il est face au linéaire. Cela veut dire que pour réussir son innovation, celle-ci doit marquer le consommateur. L’emballage doit l’attirer et l’information répondre à ses attentes, en un clin d’oeil." Sur 10 000 nouveaux produits lancés chaque année, 50 % disparaissent au bout d’un an.

Or une innovation peut coûter cher. Surtout quand elle implique des changements de transformation et des changements de mode de production (sans OGM, lait de pâturage, bien être animal…). "La première chose est de s’assurer que l’on répond bien à une attente consommateur." La seconde est d’utiliser un vocabulaire que comprend le consommateur. La troisième est de créer une histoire entre les éleveurs et le consommateur.

Du local, en circuit court, des produits naturels

Les consommateurs ne recherchent pas tous les mêmes caractéristiques. Néanmoins, parmi les grandes préoccupations, il y a la naturalité du produit, le bien-être animal, l’impact environnemental du produit et de son mode de production. "Le local est un critère d’achat majeur pour 49 % des Français, selon une étude consommateur de 2016. Il y a une défiance vis-à-vis des filières longues et des grands groupes de l’agroalimentaire", ajoute Stéphane Gouin. "Le renforcement du lien entre les consommateurs et le producteur est un axe d’innovation très important."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Ils sécurisent leur prix d’achat d’aliments
Pour mieux se prémunir de la volatilité, il est possible de commander des matières premières ou des aliments plusieurs mois à l’…
Ensilage de maïs : un bon tassage en respectant quelques règles
Bovins Viande
Le tassage du silo est un élément primordial dans la conservation de l’ensilage de maïs et dans le maintien des qualités…
Vignette
Eye Breed facilite l’IA sans fouille rectale
Innov'Space 2019
Vignette
Géolocaliser les carences en oligoéléments
Innov'Space 2019
Vignette
Space : En Normande, Indianna récidive

 

La juge Barbara Paris a décerné les prix de championne adulte et de grande championne à Indianna. Cette fille d’…

Tech & Bio, deux jours pour faire le plein d’idées et de connaissances sur les productions biologiques
Portail réussir
Rendez-vous au salon Tech & Bio les 18 et 19 septembre dans la Drôme pour découvrir les techniques de production biologique…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière