Aller au contenu principal

L’agriculture régénérative, opportunité pour restaurer les terres en Afrique

Sur le continent africain, l’agriculture régénérative pourrait permettre de restaurer les terres. C’est ce qu’affirme un rapport de l’Union internationale pour la conservation de la nature et des Nations unies publié le 25 octobre, à une semaine de la Cop 26.

L’agriculture régénérative permet d’augmenter le rendement des cultures. Ici, culture de manioc en République démocratique du Congo.
© Abel Kavanagh / Monusco photos

Diversification des cultures, agroforesterie, réduction du labour, paillage… Toutes ces méthodes s’inscrivent dans ce que l’on appelle l’agriculture régénérative, une notion qui vise à rétablir la santé des sols. Le terme régénérer peut être remplacé par « restaurer », « réparer », « corriger les dommages causés au vivant » explique le site GreenFlex.

Sur le continent africain, cette agriculture est une « opportunité pour les entreprises et la société de restaurer les terres ». C’est ce qu’affirment l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et les Nations unies dans un rapport publié le 25 octobre.

Plusieurs projets dans différents pays

À une semaine de la Cop26, les organisations mettent en lumière plusieurs projets industriels basés sur l’agriculture régénérative. Près de 15 000 paysans en Ouganda, en Tanzanie et en Zambie sont par exemple engagés dans le programme grandes cultures d’ABInBev, avec une hausse de 350 % du rendement en manioc observée sur des parcelles expérimentales. Le négociant Touton ambitionne de son côté de protéger 160 000 ha de forêt au Ghana en imposant au moins 5 espèces d’arbres différentes sur les fermes de ses 30 000 producteurs de cacao.

Lire aussi « L’UICN invite à une transformation du secteur agricole en faveur de la biodiversité »

Selon les auteurs du rapport, au total, et dans un scénario « conservateur », l’adoption des pratiques régénératives sur la moitié du continent africain permettrait une augmentation des rendements d’au moins 13 %, tout en réduisant l’érosion des sols de 30 %, et en augmentant le carbone dans les sols de 20 %. Pour Nigel Topping, champion de haut niveau nommé par le Royaume-Uni pour l’action climatique à la Cop26, cité dans le rapport, l’agriculture régénérative est « le type de solution dont nous avons besoin pour accélérer l’action vers la neutralité carbone ».

Lire aussi « Nestlé va consacrer plus d'un milliard d'euros à l'agriculture régénératrice »

 

Lire aussi « Autour de Danone, une coalition d’entreprises s’engage pour la biodiversité »

Les plus lus

Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Le Crédit agricole lance un fonds d’investissement d’1 milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son «projet sociétal», dont les « transitions agricoles et…
Le PDG d’Ecomiam ne veut pas céder aux « attaques » de l’association L214
Le 8 novembre, l’entreprise Ecomiam dit avoir été « attaquée » par l’association L214. Coups de téléphone, mails, messages…
Publicité