Aller au contenu principal

Emploi
L'agriculture recrute mais il faut y attirer les jeunes

L'élevage en Bretagne, mais aussi le maraîchage et l'arboriculture. Ces secteurs recrutent mais la difficulté est d'attirer les jeunes dans ces filières.

© Jill Wellington / Pixabay

« Recherchons une quarantaine de salariés pour élevage laitier et transformation du lait ». Telle pourrait être l’annonce rédigée par l’AOP saint-nectaire, en Auvergne. Pour maintenir sa production, l’appellation laitière également trouver d’ici 2025 « 55 repreneurs ou associés d’exploitation », précise L’Auvergne agricole.

Le secteur agricole recrute, c’est une certitude. Pourtant, selon l’Insee, le taux de chômage est de 8,4 % en France au 1er trimestre 2019, et beaucoup plus élevé, 19,2 %, chez les 15-24 ans. 

La filière porcine, notamment, doit faire face à « pénurie » de salariés, comme l’explique Réussir Porc dans un article du 22 février 2019. La revue livre aussi le témoignage de Simone Ansquer de la chambre d’agriculture de Bretagne qui donne quelques conseils pour attirer et fidéliser les salariés.

En aviculture, les chambres d’agriculture de Bretagne lancent une nouvelle formation diplômante par apprentissage pour répondre aux besoins de la filière. En effet, « les éleveurs peinent à trouver de la main-d’œuvre qualifiée », observe Réussir Volailles qui note pourtant que « les débouchés existent réellement dans le secteur ».

En maraîchage et arboriculture fruitière, la main d’œuvre se fait rare également. Pour des emplois à durée indéterminée ou des emplois temporaires comme pour la cueillette des pommes. En Corrèze, Dordogne et Haute-Vienne, 4000 postes sont à pourvoir signale La Creuse agricole. « Trouver 40 à 50 personnes à Pole emploi est un vrai parcours du combattant », lançait Jean Nougaillac, vice-président de la Fédération d’Occitanie, dans la revue Fruits et Légumes en 2018.

Pourtant,  « l’agriculture reste le ‘deuxième employeur de France’, mais connaît toujours des difficultés pour recruter », indique Mickaël Jacquemin, président de l’Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture (Anefa) dans Terra. L’Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture tente donc d’attirer les jeunes vers l’agriculture. Son mot d’ordre : « Ose l’agriculture », nom de la campagne lancée en 2018.

 

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Moissonneuse
Moisson 2021 : la Covid-19 empêche le grand public de retourner dans les moissonneuses
Comme en 2020, David Forge agriculteur et youtubeur a mis en sommeil son site moissonneuse.fr, à cause de la Covid-19. Il n’…
Publicité