Aller au contenu principal

L’agriculteur de l’Oise condamné pour nuisances obtient une aide de la région Hauts-de-France

Comme promis par Xavier Bertrand, le conseil régional vient d’octroyer une aide de 40 000 euros à Vincent Verschuere pour lui permettre de se pourvoir en cassation.

Vincent Verschuere, éleveur implanté à Saint-Aubin-en-Bray dans l’Oise.
Vincent Verschuere, éleveur implanté à Saint-Aubin-en-Bray dans l’Oise.
© Compte Facebook Soutien Ferme Verschuere - Non à la démolition

Le 23 juin, en séance plénière, le conseil régional des Hauts-de-France a adopté l’octroi d’une aide remboursable de 40 000 euros à destination de l’éleveur Vincent Verschuere implanté à Saint-Aubin-en-Bray dans l’Oise.

Pour rappel, l’agriculture installé près de Beauvais a été condamné en mars dernier à verser près de 100 000 euros d’indemnisations à ses voisins pour nuisances visuelles, sonores et olfactives.

Vincent Verschuere, à la tête d’un élevage de 260 bovins dont 80 laitières, a été condamné par la Cour d’appel d’Amiens, se voyant dans l’obligation de proposer des solutions techniques d’ici trois mois, sous peine de démolition de son bâtiment.

L’agriculteur de 33 ans a, depuis, reçu le soutien massif de la profession agricole, et d’élus locaux dont Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, présent lors de la manifestation de soutien le 6 mai dernier.

L’aide accordée jeudi dernier par la région Hauts-de-France est une avance remboursable visant à aider à la poursuite de l’activité de l’EARL Veschuere. « On avait formulé une demande d’aide, c’est une très bonne nouvelle, s’est réjoui Vincent Veschuere le 24 juin auprès du Parisien. Avec cet argent on va pouvoir aller en cassation. On devrait déposer notre demande courant juillet ».

On est totalement du côté de cet agriculteur à 1000%

« L’idée, par cette délibération, n’est pas de mettre en cause la décision de justice, mais simplement d’aider cette entreprise à traverser cette mauvaise passe. Je l’assume, on est totalement du côté de cet agriculteur à 1 000 % », a déclaré ensuite Xavier Bertrand devant ses collègues. Et de rappeler que la région « n’est pas en train de payer le montant décidé par la cour d’appel ».

En parallèle, à noter qu’une pétition lancée sur Change.org visant à supprimer l’amende imposée à l’EARL Veschuere a déjà récolté plus de 109 000 signatures.

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Publicité