Aller au contenu principal
Font Size

Echanges commerciaux
L’accord avec le Mercosur ouvre la porte à des produits issus d’une « agriculture dont nous ne voulons pas »

Les agriculteurs français dénoncent un accord de libre-échange qui va à l’encontre des règles sociales, climatiques et environnementales qui sont appliquées dans les pays de l’Union européenne.

Marché aux bestiaux de Liniers en Argentine.
© C. Coulon

L’accord commercial signé le 28 juin entre l’UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) divise. Pour Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, « il s’agit d’une bonne nouvelle pour les entreprises européennes, les travailleurs et l’économie de part et d’autre de l’Atlantique, car cet accord représente une économie de plus de 4 milliards d’euros par an », écrit l’Anjou agricole.

Pour de nombreux produits agricoles, les droits d’entrée vers le Mercosur vont être supprimés. Il s’agit des taxes pour le vin (27 %), le chocolat (20 %), les spiritueux (20 à 35 %), les biscuits (16 à 18 %), les pêches en conserve (55 %), les boissons gazeuses (20 à 35 %) et les olives, précise le journal départemental. De plus, « fromages et produits laitiers de l’Union européenne devraient bénéficier de larges quotas sans taxe ».

Mais il s’agit d’échanges commerciaux. Et en contrepartie, « l’Union européenne ouvre largement son marché aux produits en provenance des pays du Mercosur », explique l’article de l’hebdomadaire angevin. C’est ainsi qu’un « quota annuel de 99 000 tonnes de viande bovine » va bénéficier d’un « taux préférentiel à 7,5 % de taxes ».

C’est en particulier sur ce point que la colère des agriculteurs monte. « De nombreuses voix, en provenance d’ONG, de la société civile et du monde agricole, se sont élevées pour dénoncer un accord qui va à l’encontre des règles sociales, climatiques, environnementales etc., appliquées dans les pays de l’Union Européenne », affirme l’Anjou agricole.

A Angers, une manifestation a été organisée le 3 juillet. A l’appel de la FDSEA et des JA, les agriculteurs ont occupé un pont sur lequel ils ont déployé une banderole portant leur revendication : « N’importons pas l’agriculture dont nous ne voulons pas ».

Sur les réseaux sociaux, les commentaires fusent, en mode très sérieux ou sur le ton de l'humour. #mercosur

 

Lire aussi dans Réussir Bovins Viande Accord UE et Mercosur : berlines allemandes contre aloyaux sud-américains,

dans Réussir Volailles La volaille est le dindon de la farce de l'accord entre l'Union européenne et le Mercosur

sur reussir.fr Bruno Dufayet : " l'accord avec le Mercosur va laisser entrer des viandes d'importation dont les conditions de production sont diamétralement opposées aux nôtres",

dans la Haute-Loire paysanne « Ces accords, c'est la mort de notre agriculture »

dans l'Oise agricole UE/Mercosur : un accord polémique pour l'agriculture et Un accord Mercosurement pas ! ,

dans Terra  UE-Mercosur : un accord sur le dos de l'agriculture et Accord UE-Mercosur : une tromperie pour les consommateurs.

et dans Terres et Territoires Les agriculteurs se mobilisent contre l'accord UE-Mercosur à Lille et Arras

 

 

 

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
[Déconfinement] Les enfants d'agriculteurs auraient dû être « prioritaires » pour le retour à l'école ?
Le 22 juin, tous les élèves scolarisés en France, de la maternelle au collège, vont retrouver le chemin de l’école. Ainsi en a…
Publicité