Aller au contenu principal

Salon de l’agriculture 2022
La troisième révolution agricole est en marche : soutien fort à la French AgriTech

Reprenant une partie des propositions du rapport de la Ferme Digitale, Julien Denormandie annonce une feuille de route Agriculture et numérique et des actions pour renforcer l’environnement déjà fertile des start-up spécialisées dans l’agriculture et l’alimentation.

Julien Denormandie sur la ferme digitale au salon de l'Agriculture
Julien Denormandie le 28 février sur le stand de la Ferme digitale au salon de l'Agriculture.
© Nathalie Marchand

Mardi 28 février au soir, tout l’univers des start-up agricoles françaises est réuni au pavillon 4 du salon de l’Agriculture dans l’attente de Julien Denormandie, retardé dans son programme par la guerre en Ukraine. Le ministre de l’Agriculture reçoit le rapport du président de la Ferme Digitale Jérôme Le Roy sur les conditions de développement des start-up agricoles françaises. Ce rapport, issu de 4 mois de travail, acte la création du mouvement French AgriTech, qui rassemble toutes les organisations du secteur. Il met en avant huit grandes actions à mettre en œuvre dont la création d’un programme d’accélération dédié à l’agriculture intitulé French AgriTech 30, soutenu par le gouvernement.


Lancement de French AgriTech 20

« Je crois à la troisième révolution agricole […] On n’a pas d’autre choix que de croire dans ce progrès », appuie Julien Denormandie dès son arrivée sur le stand de la Ferme Digitale. Le ministre annonce la mise en place d’une feuille de route Agriculture et numérique et la prochaine signature avec Cédric O d’un agenda ambitieux dont nous nous sommes procurés une copie pour renforcer la French AgriTech dont le lancement de la French AgriTech 20, en partenariat avec La FrenchTech.

« On va y aller à fond avec des financements conséquents », avance Julien Denormandie. Ce programme vise à aboutir à une sélection de 20 start-up à potentiel chaque année dont des start-up de l’univers des technologies numériques, des start-up maîtrisant les technologies industrielles (robotique, équipements connectés, production d’énergie, nouvelles formes d’exploitations agricoles, nouveaux process alimentaires…) et des start-up travaillant le vivant (génétique, biotechnologies, carbon farming…).

Un poste va être financé au sein de La French Tech pour s’occuper de ce programme d’accélération.

Un programme de recherche agroécologie et numérique

Au sein de la feuille de route numérique avant de renforcer la French AgriTech, le gouvernement annonce aussi la mise en place d’un programme et des équipements prioritaires de recherche sur agroécologie et numérique. Il bénéficiera de 65 millions d’euros au titre du programme d’investissement d’avenir (PIA) sur 8 ans et son pilotage a été confié début 2022 à l’Inrae et l’Inria (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique).

L’Agritech et la Foodtech représentent aujourd’hui 215 start-up en France. « Un mouvement exceptionnel qui n’a pas d’équivalent en Europe », assure Christiane Lambert, en tant que présidente de la Copa-Cogeca. Dans son rapport, le président de la Ferme Digitale, espère la création de 100 nouvelles start-up par an, et de l’émergence d’au moins 10 licornes French AgriTech.
 

Objectif 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2030

Le rapport se donne aussi pour ambition de voir émerger 5 nouveaux fonds français à plus de 200 millions d’euros d’ici 2030 mais aussi que l’écosystème French AgriTech pèse 1 milliard d’euros annuels de valeur cumulés par ses partenaires et ses clients.

Autre objectif : susciter le déploiement de plus de 100 expérimentations de start-up. Pour ce faire, Sébastien Windsor, président de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture, a promis hier sur le salon de l’Agriculture de recruter dans les deux mois un responsable relation avec les start-up qui aura notamment pour mission de trouver des terrains d’expérimentation. Les chambres d’agriculture ont aussi été chargées par le ministère de l’Agriculture de créer un « agristore », site internet permettant aux agriculteurs de prendre connaissance des solutions numériques proposées par la French AgriTech.

Lire en avant-première l'agenda French AgriTech qui sera signé ce soir au salon de l'agriculture :

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe Gauche démocrate et républicaine (Nupes)
Réforme des retraites : quels défauts et lacunes pour les agriculteurs, selon André Chassaigne ?
Les pensions des agriculteurs qui ont été maires, des agricultrices, des conjoints-collaborateurs...la réforme de la retraite ne…
Publicité