Aller au contenu principal
Font Size

Légume exotique
La patate douce s’adapte au climat français

La patate douce est originaire d'Amérique du Sud mais cette plante tropicale s'implante sur les autres continents. Loin encore de détrôner la frite, elle trouve peu à peu une place dans l'assiette des consommateurs français et s'implante dans les terres du Poitou, de l'Anjou, de Bretagne, des Hauts-de-France...

L’édition 2020 de Food’Angers, Vins de Loire et Gastronomie, s’est déroulé du 31 janvier au 9 février. C’est dans le cadre de cet événement qu’a été organisé à Beaucouzé, près d’Angers, un Atelier gourmand consacré à la patate douce. Il s’agissait de cuisiner et de déguster des patates douces locales, produites à Longué-Jumelles par Frédéric Poupard.

Voilà quatre ans que l’agriculteur a implanté ce légume originaire d’Amérique du Sud dans les terres ligériennes. « Un ou deux hectares pour commencer, puis 15 ha en 2019 et sans doute plus près de 20 ha en 2020, en agriculture biologique », précise l’Anjou agricole. « Les pointes de travail pour la patate douce correspondent à des creux de travail » pour les autres productions explique le maraîcher également producteur d’asperges de fraises, de tomates… En 2017, dans un article intitulé « Allegro sur la patate douce », le producteur expliquait aussi dans Le Monde comment il s'est lancé dans cette culture exotique.

« Plante gélive, la patate douce est une vivace dans les pays tropicaux, mais dans nos contrées, elle doit être réimplantée chaque année », explique encore le journal. La production démarre en plein champ fin mai début juin et l’objectif est d’obtenir des patates le plus homogènes possible, entre 300 et 500 g environ.

La patate douce est également cultivée aux Etats-Unis, en Israël et en Egypte. En Europe, le principal producteur est l’Espagne. Mais la patate douce gagne du terrain en France. Les consommateurs adeptes de cette note exotique sont de plus en nombreux et les producteurs répondent à la demande. A l’instar des frères Chabirand qui en cultivaient déjà 60 tonnes par an dans le marais poitevin. Reportage de France 3 sur YouTube.

 

Lire aussi sur actu.fr « Des patates douces en bio local ? A Pleumeur-Gautier, Terre d’essais teste pour nous… »,  dans le Courrier picard « La patate douce prend racine en Baie de Somme »  et sur France 3 « La patate douce s’implante (doucement) au pays de la frite »

 

Les plus lus

Louis Bodin
[VIDEO] Quand le Mr. Météo TF1, Louis Bodin, conduit une moissonneuse-batteuse !
Le groupe agricole Noriap des Hauts-de-France et Seine-Maritime invite Louis Bodin, ingénieur-prévisionniste-météorologue, à…
Julie Bléron, référente agricole de gendarmerie
Dans l’Orne, la gendarmerie a une spécialiste du monde agricole
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie. Sa mission est de recréer un lien entre la gendarmerie et l’agriculture. Avec…
Joseph Boussion & Hugo Clément
Loup abattu - le berger Joseph Boussion recadre Hugo Clément : la vidéo vue plus d’un million de fois
Dimanche 5 juillet, un loup est abattu au col du Lautaret, en Hautes-Alpes. Cet abattage légal est-il normal ? Entre indignation…
[Vidéo archive INA] L’agriculteur roulait sans permis grâce à une Aronde
Insolite - En 1978, des agriculteurs du Calvados témoignaient dans l’émission « la lorgnette ». Sans permis de conduire, ils…
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Bovins Viande
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
[Vidéo] Baptiste, dans l’agriculture de conservation et « artisan de demain »
Baptiste, 29 ans, agriculteur en Normandie et engagé dans l’agriculture de conservation. Il prend soin de ses terres et fait…
Publicité