Aller au contenu principal

Bayer condamné à verser 11 135 € à l’agriculteur Paul François

L’affaire Paul François a été portée en justice il y a une quinzaine d’années. Cet agriculteur charentais a été intoxiqué en utilisant l’herbicide Lasso, commercialisé à l’époque des faits par Monsanto. Le groupe Bayer, qui a repris depuis la firme américaine, vient d’être condamné par la justice française à indemniser le céréalier à hauteur de 11 135 €. Une somme dérisoire au regard du préjudice estimé par la victime.

Traitement herbicide céréales
C’est en 2007 que l’agriculteur Paul François a décidé de mener une action en justice pour l’intoxication dont il a été victime en utilisant un herbicide céréales.
© Jean-Charles Gutner (archives)

Bayer est condamné à verser 11 135 € à l’agriculteur charentais Paul François, qui a été intoxiqué lors d’une utilisation de l’herbicide Lasso en 2004. A l’époque, le produit était commercialisé par la firme américaine Monsanto, rachetée en 2018 par le groupe allemand Bayer. L’alachlore, substance active du désherbant incriminé, a été interdit en 2007.

C’est donc l’aboutissement d’une quinzaine d’année de procédures qui a été révélé ce matin par la cellule d’investigation de Radio France. « 11 000 euros pour autant de sacrifices ! » a commenté l’agriculteur. La journaliste Anne-Laure Barral rapporte que Paul François a fondu en larmes en apprenant ce verdict. « L’homme avait évalué son préjudice à un million d’euros », précise Radio-France.

 

Selon l’antenne de radio, le groupe Bayer, propriétaire également de l’herbicide glyphosate, avait annoncé en 2020 que, bien que ne reconnaissant aucune faute concernant ce produit, il était prêt à « verser 10 milliards de dollars pour solder les contentieux ou futurs contentieux concernant le Roundup ».
 

Pas d'effet à moyen ou long terme reconnu

Concernant l’affaire Paul François, Me Jean-Daniel Bretzner, avocat de l’entreprise Bayer,  a donné quelques explications à Radio France. « Le tribunal ne reconnaît pas d’effet à moyen ou long terme, seuls des effets à court terme et avec une incidence très faible sur la vie de Mr François sont admis par le tribunal », a-t-il observé.

Le tribunal reconnaît également un préjudice d’environ 50 000 € mais, selon Radio France, près de 40 000 € ont été indemnisés par la caisse de la MSA (Mutualité sociale agricole).

 

L’agriculteur aujourd’hui âgé de 58 ans, « fatigué, malade », écrit le journal Le Monde, espérait « une réparation juste » et souhaitait « tourner la page », rapporte le quotidien. Pourtant, « avec plusieurs associations de défense de l’environnement et de la santé et des députés européens », il se prépare désormais à une « nouvelle mobilisation » devant la représentation de Bayer à Bruxelles. Ce jeudi 8 décembre, l'association Phyto-Victimes a tenu une conférence de presse internationale et organise une « action citoyenne symbolique ».

 

 

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
film
« La terre n'absorbe plus l'eau parce qu'elle se meurt » : la dégradation des sols filmée dans les Hauts-de-France
« Paysans du ciel à la terre avec les agriculteurs de Hauts-de-France » est un film d'Hervé Payen et Agathe Vannieu réalisé entre…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
Publicité