Aller au contenu principal

Energies renouvelables
La FFPA compte désormais 1 000 exploitants agrivoltaïques

Créée en décembre 2021, la Fédération française des producteurs agrivoltaïques  (FFPA) regroupe désormais un millier de membres et espère que l’agrivoltaïsme va bénéficier de l’ajout d’un article lui étant propre dans le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables.  

FFPA
© Nathalie Marchand

La FFPA (fédération française des producteurs agrivoltaïques) est convaincue que l’agrivoltaïsme est une solution innovante pour répondre au problème de l’artificialisation des terres pendant des décennies puisque cette pratique ne change pas l’usage agricole des sols, ne les imperméabilise pas et présente une solution alternative au développement urbain ou aux créations de zones d’activités observées dans les couronnes périphériques de certaines agglomérations.

Sa charte d’engagement se donne pour objectif de favoriser un modèle agrivoltaïque vertueux et harmonieux permettant de diversifier et sécuriser les productions agricoles et de créer un écosystème solidaire viable et durable en phase avec les attentes des citoyens et consommateurs et les objectifs d’aménagement des territoires.

« Représenter 1 000 agriculteurs est pour nous le signe que le monde agricole a pris la pleine mesure du rôle qu’il a à jouer pour répondre aux défis soulevés par le dérèglement climatique. C’est également un témoignage fort qui prouve que nous sommes fermement décidés à engager une transition innovante et de grande ampleur afin de permettre la pérennisation de nos exploitations et de favoriser leurs transmissions » précise Alexandre Bardet, Président de la FFPA.

« L’agrivoltaïsme est destiné à avoir une place importante dans un mix énergétique efficient »

Alors que l’agrivoltaïsme permet aux agriculteurs une diversification leur apportant une source de revenus supplémentaires, Alexandre Bardet ajoute : « Suite à l’été que nous venons de vivre et à l’hiver qui s’annonce, l’agrivoltaïsme est destiné à avoir une place importante dans un mix énergétique efficient, en mesure de proposer une énergie verte produite localement et disponible à un prix compétitif. Les pouvoirs publics l’ont d’ailleurs bien compris et nous saluons les déclarations de Monsieur le Président de la République et de Madame la Ministre de la Transition Energétique qui, conformément à la demande des agriculteurs, sont favorables à l’ajout d’un article propre à l’agrivoltaïsme dans le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables. ».

Et de conclure : « Une fois ce cadre posé, il est clair que cette pratique agricole d’avenir a du sens, à condition que la priorité soit accordée au foncier agricole et à la réalité du projet agricole sous les panneaux ».

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
estives Lozère sécheresse
Sécheresse – décapitalisation : « coopératives et négociants voient arriver beaucoup d’animaux depuis deux semaines »
La présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère exprime sa crainte de voir la décapitalisation des bovins viande s’amplifier…
Publicité