Aller au contenu principal

[Juridique] Le régime des chemins d’exploitation lié à la présence d’un bail rural

A la différence des voies communales, les chemins d’exploitation sont ceux qui servent exclusivement à la communication entre divers fonds ou à leur exploitation. Il s’agit de voies de communication rurales et privées. Leur régime juridique est prévu aux articles L. 162-1 et suivants du Code rural (tout comme les sentiers d’exploitation).  Il convient d’articuler la présence d’un chemin rural avec l’existence d’un bail rural.

© Daniel Jolivet / flickr

Conformément à l’article L.162-1 du Code rural, l’usage du chemin rural est commun à tous ceux qui y trouvent un intérêt. Généralement, l’intéressé peut être le propriétaire et/ou son locataire, selon les cas d’espèce. Ainsi, en cas de bail rural en cours, deux hypothèses doivent être distinguées.

. Présence d’un bail rural incluant le chemin d’exploitation : lorsque la parcelle servant d’assiette au chemin est comprise dans le bail alors le droit d’usage est transféré au preneur. Cela signifie donc que seul le preneur a le droit d’usage,

. Présence d’un bail rural n’incluant pas le chemin d’exploitation : l’usage profite également à ceux qui mettent en valeur les fonds riverains du chemin (ces derniers tirant ce droit de leur relation avec les propriétaires desdits fonds riverains) Ainsi, le preneur, grâce au bail rural le liant avec le propriétaire, détient un droit d’usage du chemin d’exploitation.

Lire aussi « Terres agricoles : l’indice des fermages est publié » dans Réussir Grandes Cultures.

Droit d'usage du chemin d'exploitation

En contrepartie de cet usage par le preneur, ce dernier a l’obligation d’entretenir le chemin d’exploitation traversant les parcelles objet du bail rural, même si le chemin d’exploitation n’est pas inclus dans le bail rural. Par ailleurs, et même s’il s’agit d’une voie privée, le chemin d’exploitation peut également être emprunté par des tiers, puisque a priori il est ouvert à la circulation du public. S’ils le souhaitent, les propriétaires riverains ont donc la possibilité d’interdire l’accès au public. Dans ce cas, il est possible de poser une chaîne ou autre obstacle matériel, dès lors que chaque possesseur d’un fonds desservi par ce chemin peut y accéder librement. Ils sont alors tenus d’informer le public en apposant à l’entrée du chemin un panneau interdisant le passage aux non-riverains.

Lire aussi [Juridique] Les conditions d’un changement de destination et résiliation du bail rural

Lire aussi [Juridique] Le tribunal paritaire des baux ruraux règle les litiges entre bailleurs et exploitants

Lire aussi [Juridique] L’indemnisation au preneur sortant en cas de bail à une société

 

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
Coup d’envoi de la saison 16 : « L’Amour est dans le pré » de retour le 1er février 2021
L'Amour est dans le pré, l’émission de M6 animée par Karine Le Marchand, revient avec sa saison 16. Douze candidats agriculteurs…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Samuel Vandaele, président des Jeunes Agriculteurs de France : « Pour une agriculture jeune, dynamique et durable »
Il faut rajeunir la profession agricole. C’est la volonté du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Pour y parvenir, son président,  …
Plan de relance : retrouvez toutes les aides possibles pour l'agriculture
Le Plan de relance pour la refondation économique, sociale et écologique de la France a été présenté le 3 septembre 2020. L’…
Publicité