Aller au contenu principal

Syndicat
Le réseau Jeunes Agriculteurs recule l’âge d’éligibilité de ses administrateurs à 38 ans

Lors de son Université d’hiver qui vient de se tenir à Angers, le réseau Jeunes Agriculteurs a décidé de reculer l’âge d’éligibilité de ses administrateurs à 38 ans, contre 35 auparavant.

JA âge élus
Pour mieux coller à l'évolution du métier, le syndicat JA a décidé de reculer l'âge d'éligibilité de ses administrateurs.
© Vincent Motin

La réflexion sur les conditions d’éligibilité remonte à un an et les évolutions proposées avaient déjà fait l’objet d’un premier vote à l’occasion du Congrès JA de juin dernier. Selon le réseau, cette réflexion sur l’évolution des conditions d’éligibilité s’intègre dans un projet global de relance syndicale. L’objectif est notamment de mieux adapter le réseau et sa structure à son environnement socio-démographique, alors que la moyenne d’âge à l’installation et à l’engagement syndical recule.

JA explique : « les nouveaux profils sont souvent plus mûrs, formés et ont déjà eu un parcours professionnel, parfois même dans un autre secteur. C’est pourquoi, lors de notre Université d’hiver, nous avons pris une décision historique : reculer l’âge d’éligibilité de nos responsables syndicaux à 38 ans ». Les chiffres parlent effectivement d’eux-mêmes, puisque selon premières données de la MSA, en 2019, l’âge moyen d’installation continuait  de reculer pour atteindre 36 ans.

Relance syndicale du réseau

Outre le recul de l’âge limite, deux autres critères ont été votés : la limitation à deux mandats consécutifs à un même échelon pour les présidents et secrétaires généraux, et ce à partir de l’échelon départemental« Nous voulons ainsi favoriser le renouvellement de nos équipes, afin de former un maximum des futurs responsables de notre profession » expliquent les responsables du syndicat.

L’autre résolution votée est l’obligation de quitter les fonctions à JA dès lors que l’adhérent est candidat déclaré au titre de titulaire, suppléant ou remplaçant pour des élections parlementaires, nationales ou européennes, de conseiller départemental ou régional. Et les responsables de conclure : « Les modifications statutaires que nous avons actées sont la base d’un projet de long-terme visant à organiser la relance syndicale dans notre réseau, dans le cadre du déploiement de notre projet stratégique acté lors de notre congrès en 2020 qui redéfinit l’identité de Jeunes Agriculteurs ».

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité