Aller au contenu principal

Explotations agricoles
HVE – La certification haute valeur environnementale permet de s’adapter à la demande des consommateurs

La certification HVE est déjà une réalité pour certaines exploitations agricoles, en particulier en viticulture. La démarche va se développer pour des raisons réglementaires mais surtout pour répondre à la demande des consommateurs.

© Humpapa / flickr

La certification haute valeur environnementale (HVE) des exploitations s’invite dans la plupart des réunions organisées par la filière agricole. « Qu’ils soient centres de gestion, entreprises privées de négoce ou coopératives, chacun fait de la certification HVE l’un de ses axes de développement pour les prochaines années », assure l’Oise agricole. Le sujet « gagne du terrain » comme le titre Vincent Fermon.

La démarche n’est pourtant pas nouvelle « puisqu’il s’agit d’une proposition issue du Grenelle de l’environnement de 2007. Jusqu’ici, en raison de son caractère volontaire, « on ne peut pas vraiment dire que la démarche ait recueilli un franc succès... », estime le journaliste, à part en viticulture où de nombreux viticulteurs qui n’étaient pas en bio en ont tiré partie pour se démarquer. « Mais les choses pourraient changer », envisage le journal. En raison, notamment, « d’une demande des consommateurs plus pressante pour des productions plus durables ». La réglementation devrait y contribuer également. « Portée par les pouvoirs publics, la certification HVE est désormais inscrite dans la loi Egalim et fixe des objectifs précis à atteindre, » souligne l’Oise agricole.

La certification HVE se gravit en 3 niveaux. Le niveau 1, le plus faible, est atteint automatiquement pour les exploitations répondant aux critères de conditionnalité de la PAC. Pour accéder au niveau 2,

Il faut répondre à 16 points de réglementation. « Pour atteindre le niveau 3, les choses se corsent », prévient L’Oise agricole.

 

Toutes les explications sont à retrouver dans l’article « La HVE, un sujet qui gagne du terrain », dans l’Oise agricole.

Plus d'information dans le dossier du ministère de l'Agriculture mis en ligne sur le site alim'agri.

Les plus lus

GNR
Le prix du GNR flambe, mais que paient vraiment les agriculteurs ?
En un mois, le prix du gazole non routier a pris 10 centimes d’euros dépassant un euro. Mais comment se décompose vraiment le…
Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle on ne s’attendait pas vraiment : une…
Agenda
Ce qui change pour l’agriculture au 1er novembre 2021
Revalorisation des retraites pour les exploitants agricoles, mise en place du crédit d’impôt Glyphosate, mise en œuvre effective…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Publicité