Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine : Comment la France veut éviter une crise alimentaire mondiale avec Farm ?

Lancée le 24 mars par Emmanuel Macron lors d’un G7, l’initiative Farm vise à mobiliser les trois agences des Nations Unies, la Commission européenne et les membres du G7 pour prévenir la crise alimentaire qui s’annonce avec la guerre en Ukraine

Jean-Yves Le Drian et Julien Denormandie à Rome
Réunis le 12 avril à Rome dans les bureaux du Programme alimentaire mondial (Pam), les ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l’Agriculture, Julien Denormandie accompagnés du Commissaire européen Janez Lenarcic ont fait le point sur l'avancée de Farm.
© Commission européenne

A l’occasion du G7 du 24 mars dernier Emmanuel Macron a annoncé le lancement de Farm, pour Food & agriculture resilience mission, une initiative visant à prévenir les effets pour la sécurité alimentaire mondiale de la guerre menée par la Russie en Ukraine. Farm s'inspire du mécanisme international Covax mis en place pendant la pandémie de Covid-19, visant à distribuer des vaccins aux pays les plus défavorisés. Il s’agit d’une initiative de la présidence française de l’Union européenne, en lien avec la Commission européenne, les pays du G7 et les Nations Unies.

Réunis le 12 avril à Rome dans les bureaux du Programme alimentaire mondial (Pam), les ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l’Agriculture, Julien Denormandie accompagnés du Commissaire européen Janez Lenarcic ont fait un point sur l’avancée de cette initiative à la presse.

Voir tous nos articles sur la guerre en Ukraine

« Il y a autour de l’initiative un accord de partenariat bien identifié avec l’ensemble des acteurs tels que le Pam, la FAO et ou encore le Fida, (trois agences des Nations unies en charge de l’alimentation, ndlr) pour aboutir à un dispositif de mobilisation. Avec l’objectif de finaliser le mécanisme de coordination d’ici le mois de juin », a expliqué Jean-Yves Le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères a rappelé que l’initiative Farm reposait sur trois piliers :

  • Un pilier commercial pour apaiser les tensions sur les marchés agricoles en garantissant la transparence des flux, des stocks et en luttant contre les barrières commerciales injustifiées
  • Un pilier solidarité pour soutenir les capacités agricoles ukrainiennes, assurer un accès à prix raisonnable aux denrées agricoles dans les pays les plus touchés et se préparer à pallier les effets de la guerre sur le niveau de production agricole
  • Un pilier production pour renforcer les capacités agricoles de manière durable dans les pays les plus concernés

« La FAO s’est engagée à lutter contre la spéculation avec la transparence des stocks (de céréales, ndlr) quand le Fonds international de développement agricole (Fida) s’attellera à investir dans les pays qui potentiellement pourraient avoir des difficultés et le Pam est fortement engagé pour lutter contre cette crise alimentaire », a détaillé Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture.

« C’est essentiel d’agir maintenant, cela nous permettra d’éviter une crise alimentaire mondiale qui serait dramatique pour tous », a insisté Jean-Yves Le Drian.

David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (Pam), s’est inquiété pour sa part des crises climatiques, sanitaires et géopolitiques en Ukraine « grenier du monde », alors que 280 millions de personnes sont déjà « au bord de la famine ». « On a un problème de prix mais aussi de disponibilité des denrées alimentaires », a-t-il prévenu, poursuivant « on ne veut pas retirer de la nourriture des enfants affamés du Sahel pour nourrir les enfants d’Ukraine, on s’inquiète d’avoir assez de nourriture pour tous ».

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
estives Lozère sécheresse
Sécheresse – décapitalisation : « coopératives et négociants voient arriver beaucoup d’animaux depuis deux semaines »
La présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère exprime sa crainte de voir la décapitalisation des bovins viande s’amplifier…
Publicité