Aller au contenu principal
Font Size

Souveraineté alimentaire : le plan protéines annoncé à la rentrée (Didier Guillaume)

L’annonce d’un plan visant à développer les protéines végétales se profile pour la rentrée, d'après les déclarations du ministre de l'Agriculture. Pour les producteurs, l’enjeu est de taille : doubler les surfaces en légumineuses. Pour le gouvernement, il permettrait l’autonomie alimentaire tant formulée ces derniers mois.

Didier Guillaume : "’il va falloir planter de la protéine végétale." © DR
Didier Guillaume : "’il va falloir planter de la protéine végétale."
© DR

Le plan protéines, atout du gouvernement pour permettre au pays d’assurer sa souveraineté alimentaire ? C’est en tout cas l’exemple cité par le ministre de l’Agriculture pour défendre le sujet, le 11 juin devant la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale, puis le 18 juin dernier, sur Public Sénat. « Nous importons des tourteaux de soja d’Amérique qui sont OGM pour nourrir le bétail. Le Président de la République nous a demandé que nous ayons totalement la souveraineté sur les protéines végétales, c’est-à-dire qu’il va falloir planter de la protéine végétale afin d’être totalement autonome », a précisé le ministre.

Véritable arlésienne, les concertations de ce plan protéines ont été lancées en février 2019, avec des conclusions annoncées pour l’automne suivant mais jamais publiées. Le sujet a été relancé par Emmanuel Macron le 22 février dernier au Salon de l’Agriculture, qui a alors évoqué un financement hors PAC de 50 millions d’euros. Attendu au printemps dernier, sa sortie a été ensuite repoussée pour cause de confinement. Didier Guillaume avance aujourd’hui une présentation « à la rentrée », « en septembre octobre », dans le cadre d’une conférence européenne sur la souveraineté alimentaire.

Une annonce aussitôt saluée par la Fédération française des producteurs d’oléagineux (FOP) et la filière qui attendent « un grand Plan Protéines national qui donne à notre pays plus d’autonomie en matière de protéine végétale ». Pour Arnaud Rousseau, président de la FOP, l’annonce de cette conférence constitue « une excellente nouvelle pour toute la filière des huiles et protéines, et plus largement pour le monde agricole français et européen ». L’interprofession Terres Univia espère que ses propositions seront retenues. Elle vise le doublement de la production française de protéines végétales et des surfaces de légumineuses à l’horizon 2028.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures