Aller au contenu principal

Méthanisation : rechercher avant tout le rendement biomasse dans les Cive

Maïs, sorgho, seigle, mélanges en couverts… les semenciers travaillent à proposer le meilleur choix possible de Cive pour le débouché méthanisation, sur la production de biomasse notamment.

Le seigle fourrager fait partie des Cive pouvant être utilisées pour la méthanisation. © Deleplanque
Le seigle fourrager fait partie des Cive pouvant être utilisées pour la méthanisation.
© Deleplanque

Il y a une forte croissance de la demande en espèces pour la méthanisation ces dernières années et en particulier des Cive. Tous les semenciers s’accordent sur ce point. Mais quels sont les critères à prendre en compte pour l’agriculteur dans le choix d’une espèce ou d’une variété ? Chaque espèce présente un pouvoir méthanogène, à savoir une production de méthane ramenée à une quantité de biomasse. « Mais le plus important est le rendement biomasse en cherchant une culture qui fait le plus de tonnes de matière sèche à l’hectare, explique Antoine Bedel, Caussade Semences. Un potentiel méthanogène ne rattrape jamais le rendement. »

Chez RAGT Semences, Samuel Dubois confirme : « le rendement méthanogène est corrélé au rendement culture. Le plus intéressant pour l’agriculteur méthaniseur, c’est d’avoir le meilleur rendement possible de biogaz à l’hectare. » Sur ce terrain, le maïs, le sorgho et le seigle sont bien placés. « Le seigle est l’espèce après le maïs qui présente le meilleur potentiel méthanogène », souligne Paule Artero, Deleplanque. La spécialiste préconise une récolte au stade « chute des étamines », « période où l’on a une biomasse élevée avec un maximum de potentiel méthanogène ».

Pas de maïs sans une bonne disponibilité en eau

Le contexte cultural pèse sur le choix entre Cive d’hiver et Cive d’été ainsi que sur celui de l’espèce, comme la disponibilité en eau. « Le maïs sera le plus adapté aux situations en eau non limitante pour des semis tardifs et récoltes précoces. En conditions plus stressantes, il faudra privilégier le sorgho », selon Samuel Dubois. Les Cive peuvent être constituées en mélange d’espèces, avec une légumineuse par exemple, apportant un intérêt agronomique par son apport d’azote. À Arvalis, Sylvain Marsac met en avant la question de la place de la Cive dans la succession culturale. « Selon les cultures présentes dans la rotation, notamment avec des oléagineux ou des protéagineux, on choisira en conséquence une Cive qui ne présente pas ce type d’espèce. » Les cultures pérennes et plus généralement les espèces qui entrent en concurrence avec les productions alimentaires sont plafonnées à 15 % du tonnage brut pour la méthanisation (décret du 7 juillet 2016). Ce n’est pas le cas des cultures intermédiaires que sont les Cive.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

En non-labour, la dose maximale autorisée de glyphosate (360 gma) passe à 3 litres/ha/an © C. Baudart
Glyphosate : l’Anses entérine l'interdiction en labour et des réductions de doses en non-labour
Les restrictions d’usage du glyphosate annoncées par l’Anses concernent toutes les productions agricoles mais impactent peu les…
Aides PAC / Grandes cultures : versements anticipés sur les comptes courants dès le 16 octobre
70 % des aides Pac viennent d’être versées sur les comptes des exploitations de grandes cultures. Un ratio majoré cette année. En…
« Une rénovation de toiture avec du photovoltaïque pour un risque zéro »
Sylvain Pigeon, agriculteur à Mareuil en Brie (51), a changé la toiture de son bâtiment en développant un projet photovoltaïque…
Thierry Gaillard, Michaël Bonnevie et Emmanuel Vigier font partie du groupe de huit agriculteurs qui portent à bout de bras un projet de méthaniseur dans le Cher. L'introduction des Cive dans la rotation sera un atout pour sortir des impasses techniques actuelles. © G. Omnès
Énergies renouvelables : un projet de méthanisation pour pérenniser des fermes en zone intermédiaire
Huit agriculteurs du Cher se sont lancés dans un projet de méthanisation afin de sécuriser l’avenir de leurs fermes à la…
En plus d'être une bonne candidate pour la méthanisation et de résister aux aléas climatiques, la silphie produit des fleurs jaunes attractives pour les abeilles. © C. Gloria
La silphie, une culture fourragère offrant de nombreux atouts pour la méthanisation
Dans les plantes alimentant les méthaniseurs, je demande… la silphie. Cette espèce originaire d’Amérique du Nord commence à être…
récolte de colza
Colza : l'inquiétante chute des surfaces se poursuit en 2020
Insectes hors de contrôle, sécheresse au semis… le colza est confronté à des conditions hostiles qui mettent à mal son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures