Aller au contenu principal

Maladies du tournesol : le mildiou refait parler de lui

L’utilisation de variétés résistantes, de leviers agronomiques et des traitements de semences permettent de lutter efficacement contre le dangereux mildiou. Mais des attaques sur des variétés résistantes aux neuf races de ce pathogène ont été signalées.

Le mildiou provoque un nanisme des plants qui deviennent alors improductifs.
Le mildiou provoque un nanisme des plants qui deviennent alors improductifs.
© C. Gloria

« En 2020, sur environ 900 parcelles enquêtées, 19 % présentaient du mildiou avec jusqu’à 80 % de la parcelle touchée. En 2021, la maladie a été moins présente (9 % de parcelles atteintes), sans doute grâce à un printemps plus sec et des températures basses », rapporte Emmanuelle Mestries, spécialiste du mildiou à Terres Inovia. Mais depuis 2019, des attaques assez significatives de mildiou sont signalées sur des variétés RM9, résistantes aux neuf races du pathogène reconnues en France. Préoccupant ! « 77 parcelles ont été identifiées avec ce contournement au total depuis 2018, ce qui reste modeste sur l’ensemble de la sole tournesol, rassure Emmanuelle Mestries. Un peu moins de 30 variétés sont concernées avec précisément le contournement du gène Pl8 de résistance par un isolat de la race 714 du mildiou. D’autres variétés demeurent résistantes grâce à une construction génétique avec plusieurs gènes ou sans le gène Pl8. » Ces variétés sont identifiées sur le site myvar.fr.

Contre le mildiou, la lutte repose sur les variétés résistantes mais aussi sur des mesures agronomiques, avec un retour du tournesol dans la rotation au maximum une année sur trois. Par ailleurs, des produits de traitement de semences sont disponibles contre le mildiou pour la prochaine campagne : Apron (métalaxil) et Lumisena (oxathiapiproline). Une dérogation est attendue pour un autre produit. Terres Inovia a édité un tableau récapitulant les mesures à prendre selon le risque mildiou sur sa parcelle (voir ci-dessous). Les départements les plus touchés sont le Gers et la Haute-Garonne. Sur ce territoire, la part des parcelles où le tournesol revient tous les deux ans est élevée.

 

 
© Terres Inovia

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les sangliers, dont les populations explosent, sont responsables de 85 % des dégâts de grand gibier occasionnés aux cultures.
Dégâts de gibier : le système d’indemnisation menacé d’explosion
Les dégâts de gibier coûtent de plus en plus cher aux fédérations départementales de chasseurs. Et détruisent des cultures qui n’…
En hiver, la présence d'un couvert contribue à une meilleure infiltration de l'eau, réduisant les risques de tassement ou de lissage du sol en profondeur.
Couverts d’interculture : comment optimiser leurs bénéfices sur la structure du sol ?
Bien menés, les couverts végétaux améliorent la structure du sol sur les premiers centimètres, mais ne remplacent pas le travail…
Alexandre Dufour. "Je ne travaille pas pour toucher des indemnités des chasseurs ni pour cultiver des chardons".
Dégâts de gibier : « Nos cultures sont détruites à chaque fois »
Alexandre Dufour est agriculteur en système polyculture- élevage allaitant sur 280 hectares à Agey, en Côte-d’Or. Il déplore des…
Vu la dimension des projets de méthanisation, les banquesexaminent de près la santé financière des exploitants et le niveau de fonds propres.
Méthanisation agricole : 6 points à surveiller pour financer son projet
Rentabilité, fonds propres, compétences... Les banques exigent de plus en plus de garanties pour financer les projets de…
Une graminée comme l'orge de printemps dans la betterave montre un effet perturbateur pour l'installation de pucerons.
Jaunisse de la betterave : résultats encourageants avec les plantes compagnes
Depuis deux ans, diverses solutions de lutte contre la jaunisse de la betterave sont testées sur le terrain au travers d’un plan…
Un colza associé à la féverole développe un enracinement plus profond.
Sol : les plantes compagnes favorisent le drainage
L'association de plantes favorise le développement du système racinaire, favorable à la structure du sol.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures