Aller au contenu principal

Maladie Blé : la rouille noire se réinstalle

On la croyait définitivement éteinte. La rouille noire réapparaît sur le blé. Peut-être une conséquence du changement climatique.

La présence de rouille noire a été rapportée sur près de cent sites en France en 2021.
La présence de rouille noire a été rapportée sur près de cent sites en France en 2021.
© Arvalis

Jusqu’au milieu du siècle dernier, la rouille noire était une maladie majeure du blé causant d’importantes pertes de rendement. Elle a été éradiquée grâce à l’évolution des variétés (cycles raccourcis…) et la destruction de l’épine vinette, une plante hôte. Après quelques signes de présence ces dernières années ici ou là en Europe, elle a été signalée près d’une centaine de fois en France en 2021. Faut-il s’en inquiéter ? « En termes de chaleur, ses exigences de températures optimales sont plus élevées que chez les rouilles jaune et brune, remarque Romain Valade, Arvalis. Or, les conditions de fin de printemps 2021 ont pu lui être favorables avec des épisodes de forte chaleur et d’humidité élevée. Autre élément favorable : une arrivée tardive des blés à floraison, en particulier dans le Nord, qui a favorisé son développement. »

La rouille noire fait l’objet d’une surveillance à l’échelle européenne. Le changement climatique pourrait être une explication à son retour. Pas trop d'inquiétude cependant concernant son contrôle : la plupart des fongicides utilisés sur blé sont très efficaces contre ce pathogène.

Les plus lus

Pucerons sur une betterave
Néonicotinoïdes : pas de dérogations possibles selon la CJUE, les betteraviers s’insurgent
Un arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne estime que les Etats membres ne peuvent pas réautoriser les néonicotinoïdes…
Christophe Noisette (Inf'OGM) et Hugo Clément devant une parcelle de colza.
Du colza génétiquement modifié retrouvé près de Rouen : pourquoi l’Anses préconise de mieux surveiller les OGM dans l’environnement ?
Suite à la détection de colza génétiquement modifié au bord d’une route normande par Inf’OGM et Hugo Clément, l’Anses recommande…
L'orge semé durant la première quinzaine d'octobre est particulièrement en avance cette année.
Météo agricole : quelles menaces pour les cultures en avance ?
« Vague de chaleur hivernale », « faux printemps », malgré le retour de températures de saison, quel est l'impact de la douceur…
Manifestation d'agriculteurs à Paris
Néonicotinoïdes : des agriculteurs vont manifester le 8 février à Paris
La confédération générale des planteurs de betteraves, la FNSEA Grand Bassin Parisien et des fédérations de JA, appellent les…
Alexandre Pelé, président de la CGB Centre-Val de Loire, rappelle que 2 000 producteurs cultivent la betterave dans sa région et dans le Bassin parisien.
Néonicotinoïdes : « Beaucoup de producteurs nous disent qu’ils ne vont pas semer de betteraves »
Après l’interdiction brutale des néonicotinoïdes pour l’enrobage des semences de betteraves, la filière accuse le coup. Réaction…
Les producteurs ne pourront pas utiliser des semences enrobées aux néonicotinoïdes pour les semis 2023.
Néonicotinoïdes : clap de fin pour les semences de betteraves
Le ministère de l’Agriculture confirme l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes en France pour enrober les semences de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures