Aller au contenu principal

Maladie de l'orge : maîtriser une helminthosporiose toujours plus agressive

L’helminthosporiose gouverne les programmes fongicides sur orges. Beaucoup de variétés y sont sensibles et le pathogène développe des résistances à plusieurs molécules. Le point.

70 % des isolats d'helminthosporiose collectés en 2018 en France contiennent des souches résistantes aux fongicides de la famille des SDHI. © V. Marmuse
70 % des isolats d'helminthosporiose collectés en 2018 en France contiennent des souches résistantes aux fongicides de la famille des SDHI.
© V. Marmuse

Même si l’importance d’Etincel diminue parmi les orges d’hiver, la variété reste largement majoritaire avec plus d’un tiers des surfaces en France à la récolte 2019. Cette variété est très sensible à l’helminthosporiose et à la rhynchosporiose, les deux pathogènes qui sont visés par les programmes fongicides en France. C’est le cas aussi d’Isocel, une autre variété couramment utilisée dans certains secteurs de production. Dans ce contexte, il est peu envisageable de baisser la pression fongicide. Le programme type se base sur deux applications avec un premier traitement ciblant plutôt la rhynchosporiose et un second passage (T2) pour protéger les orges de l’helminthosporiose, la maladie la plus préjudiciable. Positionné à la sortie de la dernière feuille ou des barbes, ce T2 constitue le pivot des programmes fongicides.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

PAC 2023 : Les derniers arbitrages du PSN toujours en discussion
Les assolements qui se décident actuellement seront déterminants pour le respect des obligations liées à la conditionnalité et…
En hiver, la présence d'un couvert contribue à une meilleure infiltration de l'eau, réduisant les risques de tassement ou de lissage du sol en profondeur.
Couverts d’interculture : comment optimiser leurs bénéfices sur la structure du sol ?
Bien menés, les couverts végétaux améliorent la structure du sol sur les premiers centimètres, mais ne remplacent pas le travail…
Un apport d'eau à début floraison est incontournable pour améliorer le rendement du tournesol.
Tournesol : bien piloter l’irrigation pour gagner des quintaux
Bien que relativement tolérant à la sécheresse, le tournesol valorise l’irrigation. Un bon pilotage de deux ou trois tours d’eau…
Un colza associé à la féverole développe un enracinement plus profond.
Sol : les plantes compagnes favorisent le drainage
L'association de plantes favorise le développement du système racinaire, favorable à la structure du sol.
Une graminée comme l'orge de printemps dans la betterave montre un effet perturbateur pour l'installation de pucerons.
Jaunisse de la betterave : résultats encourageants avec les plantes compagnes
Depuis deux ans, diverses solutions de lutte contre la jaunisse de la betterave sont testées sur le terrain au travers d’un plan…
Le dimensionnement de l'unité et la sécurisation du plan d'approvisionnement du méthaniseur sont des éléments déterminants dans un contexte de rentabilité très fragilisée de la méthanisation agricole.
Méthanisation agricole : adapter son projet à une rentabilité incertaine
La baisse des tarifs d’achat du gaz et la hausse des coûts fragilisent la rentabilité des nouveaux projets de méthanisation,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures