Aller au contenu principal

[Covid-19] Pourquoi la farine a manqué dans les rayons

Outre les questions logistiques et la ruée sur les sachets de farine pendant le confinement, les ruptures de stocks de farine dans les rayons des grandes surfaces françaises s'expliquent par le fait que plus de moitié de la farine dans les GMS provient d'Allemagne... qui a temporairement suspendu ses exports.

Les paquets de marques de distributeurs ne contiennent pas du blé français. © C. Baudart
Les paquets de marques de distributeurs ne contiennent pas du blé français.
© C. Baudart

Pourquoi les Français ont-ils manqué de paquets de farine de 1 kg dans les supermarchés durant le confinement ? Si la demande a explosé, les industriels français – Grands Moulins de Paris, Axiane Meunerie et Moulins Soufflet en tête - ont déployé une énergie rare pour y répondre, fonctionnant 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pas suffisant pourtant pour alimenter les rayons.

Le blé et la farine n'ont jamais manqué : les meuniers français produisent 4 millions de tonnes de farine chaque année en France et la production à destination de la boulangerie a nettement chuté depuis la mi-mars, alors qu'elle représente 90% des débouchés. Les stocks sont là.

De problèmes logistiques ? La pénurie de sacs de 1 kg ? « On constate des tensions sur les délais de réapprovisionnement de la part des fournisseurs de sachets et en approvisionnement GMS liés au ralentissement de l'activité du fret et du transport », a indiqué l'Association nationale de la meunerie française (ANMF). Des tensions mais pas de rupture.

La vrai raison ? Les grandes enseignes de la distribution françaises se fournissent à peine à 50 % en farines françaises. Le reste vient d'Allemagne, ou d'Italie. « Cela représente plus d’un paquet de farine sur deux vendu en grande distribution », a confirmé Jean-François Loiseau, président de l’ANMF, dans un entretien à Valeurs Actuelles. Et en raison de la crise, la meunerie allemande a cessé de livrer en France, privilégiant ses clients nationaux. La meunerie allemande supporte moins de charges sociales et fiscales : Outre-Rhin, la farine est moins chère. En moyenne, un kilo de farine est acheté aux meuniers allemands moins de 0,30 euro, contre 0,40 à 0,60 euro pour les meuniers français. Les paquets de marques de distributeurs, aux prix discount, ne contiennent pas du blé français.

Devant l’engouement pour des farines hexagonales ou locales, de nouvelles lignes d’ensachage verront-elles bientôt le jour en France ? Peu probable. Les livraisons allemandes ont repris et les commandes des GMS aux meuniers français ont déjà reflué. Quel « monde d’après » ?

 

Les plus lus

Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Tereos
Tereos : les opposants prennent le pouvoir au sein du géant sucrier
C’est l’épilogue d’un conflit commencé en 2017 : les opposants, qui reprochaient à la direction de Tereos une gouvernance…
Lettre Gérard Clay - Tereos
Gérard Clay, président de Tereos : « une nouvelle page se tourne »
Restaurer la confiance et ramener de la rentabilité avec les cœurs de métier de la coopérative : telles sont les premières…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Betteraves touchées par la jaunisse en 2020 - La dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes va s'accompagner de restrictions fortes concernant la rotation. Reste à savoir si cela dissuadera les planteurs de maintenir leurs surfaces en betteraves. © G. Omnès
Betteraves/néonicotinoïdes : un projet d’arrêté contraignant pour les rotations
Le projet d’arrêté encadrant l’usage des néonicotinoïdes en traitement de semences sur betteraves vient d’être publié pour…
 © C. Baudart
Comment réussir son départ en retraite quand on est agriculteur ?
Dans combien de temps partirez-vous à la retraite ? Quels seront vos revenus ? Que devient votre exploitation ? Des questions à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures