Aller au contenu principal

« Je conduis mes blés avec des mélanges de variétés tolérantes aux maladies »

Agriculteur à Lattre-Saint-Quentin (Pas-de-Calais), Olivier Neveu fait l'économie de fongicides grâce à des mélanges de blés peu sensibles aux pathogènes.

"Ces trois dernières années, je n’ai appliqué aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide." © EARL du Gy
"Ces trois dernières années, je n’ai appliqué aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide."
© EARL du Gy

« Je cultive mes blés en mélange variétal pour lequel je choisis au moins trois variétés tolérantes aux maladies. Cette année, le mélange était composé de KWS Extase, LG Absalon, Fructidor et Chevignon, toutes d’un bon niveau de tolérance à la septoriose. Selon moi, un mélange variétal permet d’optimiser le potentiel des blés. Le groupe est toujours plus fort que l’individu.

Je ne sème jamais mes blés avant le 25 octobre. Mais cette date tardive est un levier moins important pour diminuer la pression des maladies que les variétés ou la densité de semis, selon moi. Sur ce dernier point, je sème 20 % moins dense que ce qui est pratiqué classiquement dans le secteur. À la sortie de l’hiver, les blés sont un peu frêles, un peu clairs mais il y a plus de place pour le tallage et les maladies ne sont pas favorisées.

« aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide »

Ces trois dernières années, la pression parasitaire a été nulle grâce à mes pratiques et à un printemps sec. Je n’ai appliqué aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide. Je ne m’interdis pas d’appliquer des pesticides mais j’en mets le moins possible dans un souci de respect de l’environnement.

Je veille en outre à bien fractionner mes apports d’azote, localisés plutôt en fin de cycle pour chercher la qualité avant le rendement. Ce dernier est inférieur de 5 à 7 % à la moyenne du secteur mais j’obtiens de très bonnes marges. En 2020, j’ai produit 92 quintaux/hectare à 11,4 % en protéine, un taux meilleur que la moyenne de la région. Mes blés sont valorisés à la ferme en farine de meule avec une commercialisation en direct. »

EARL du Gy. 15 ha de culture : blé, colza, maïs, pois. Double activité de kinésithérapeute. Adhésion à une Maec avec objectif de réduction d’intrants.

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures