Aller au contenu principal

« Je conduis mes blés avec des mélanges de variétés tolérantes aux maladies »

Agriculteur à Lattre-Saint-Quentin (Pas-de-Calais), Olivier Neveu fait l'économie de fongicides grâce à des mélanges de blés peu sensibles aux pathogènes.

"Ces trois dernières années, je n’ai appliqué aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide." © EARL du Gy
"Ces trois dernières années, je n’ai appliqué aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide."
© EARL du Gy

« Je cultive mes blés en mélange variétal pour lequel je choisis au moins trois variétés tolérantes aux maladies. Cette année, le mélange était composé de KWS Extase, LG Absalon, Fructidor et Chevignon, toutes d’un bon niveau de tolérance à la septoriose. Selon moi, un mélange variétal permet d’optimiser le potentiel des blés. Le groupe est toujours plus fort que l’individu.

Je ne sème jamais mes blés avant le 25 octobre. Mais cette date tardive est un levier moins important pour diminuer la pression des maladies que les variétés ou la densité de semis, selon moi. Sur ce dernier point, je sème 20 % moins dense que ce qui est pratiqué classiquement dans le secteur. À la sortie de l’hiver, les blés sont un peu frêles, un peu clairs mais il y a plus de place pour le tallage et les maladies ne sont pas favorisées.

« aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide »

Ces trois dernières années, la pression parasitaire a été nulle grâce à mes pratiques et à un printemps sec. Je n’ai appliqué aucun fongicide, ni régulateur de croissance, ni insecticide. Je ne m’interdis pas d’appliquer des pesticides mais j’en mets le moins possible dans un souci de respect de l’environnement.

Je veille en outre à bien fractionner mes apports d’azote, localisés plutôt en fin de cycle pour chercher la qualité avant le rendement. Ce dernier est inférieur de 5 à 7 % à la moyenne du secteur mais j’obtiens de très bonnes marges. En 2020, j’ai produit 92 quintaux/hectare à 11,4 % en protéine, un taux meilleur que la moyenne de la région. Mes blés sont valorisés à la ferme en farine de meule avec une commercialisation en direct. »

EARL du Gy. 15 ha de culture : blé, colza, maïs, pois. Double activité de kinésithérapeute. Adhésion à une Maec avec objectif de réduction d’intrants.

Les plus lus

Mention " archives " obligatoire / discussion technique entre agricultrice et technicien / itinéraires culturaux et utilisation des produits phytosanitaires / marges / ...
Conseil stratégique phytosanitaire : le dispositif définitivement abandonné dans sa forme actuelle

Parmi les mesures prises par le gouvernement Attal pour répondre à la colère des agriculteurs figure la suppression du conseil…

Moisson dans l' Indre près d' Issoudun le 8 juillet 2022. Agriculteur et sa fille dans une parcelle de blé
Fermage : comment sécuriser la transmission des baux hors cadre familial ?

Sans repreneur familial, la cession du foncier loué peut s’avérer compliquée. Il existe des outils, qui dans l’idéal sont à…

Simon Avenel, agriculteur à Goderville (76),"La marge économique dégagée par le miscanthus à l'hectare est supérieure à celle du blé ou du colza grâce à la ...
Lutte contre l’érosion : « J’ai implanté 7 kilomètres de bandes de miscanthus pour faire obstacle au ruissellement »

Agriculteur à Goderville (Seine-Maritime), Simon Avenel a réduit la taille de ses parcelles et planté du miscanthus en…

Famille agricole, père avec sa fille et ses petits-enfants dans une parcelle agricole
Transmission d’exploitation agricole : quelles sont les options pour le foncier en propriété ?
Être propriétaire des terres que l’on exploite permet de mieux maîtriser le foncier lors de la transmission. Une réflexion reste…
Culture intermédiaire fixatrice d’azote
Jachère 2024 : la dérogation et ses nouvelles conditions publiées par Bruxelles

La Commission européenne a tranché et publie ce jour un règlement accordant aux agriculteurs européens une exemption partielle…

Culture inondée. Champ de blé Inondé. Parcelle de céréales sous l'eau. Intempéries. Dégâts causés aux cultures. Climat humide. Fortes précipitations. Inondation de ...
Désherbage et fertilisation des céréales d’hiver : adapter sa stratégie en fonction des dates de semis
Les mauvaises conditions météo de l’automne, notamment dans l’Ouest et dans le Nord de la France, ont entraîné un étalement des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures