Aller au contenu principal

Gérard Clay, président de Tereos : « une nouvelle page se tourne »

Restaurer la confiance et ramener de la rentabilité avec les cœurs de métier de la coopérative : telles sont les premières missions que se fixe Gérard Clay, le nouveau président de la coopérative Tereos, dans un courrier adressé aux adhérents.

Lettre Gérard Clay - Tereos
Pour Gérard Clay, la mission est « simple » mais pas « facile » : « permettre aux 12 000 coopérateurs de Tereos de continuer à valoriser leurs productions de betteraves, de pommes de terre, de luzerne ».

Dans un courrier daté du 19 décembre, lendemain de son élection à la tête de Tereos, le nouveau président Gérard Clay s’est adressé aux adhérents de la coopérative. Pour le responsable, « une nouvelle page se tourne », et il entend bâtir une union autour de « la compétence, la transparence et la confiance ».

« Redresser les comptes de Tereos en ramenant de la performance »

Parmi les missions prioritaires, Gérard Clay souligne la nécessité de « redresser les comptes de Tereos ». Un objectif à atteindre en ramenant « de la performance en obtenant des résultats dignes de ce nom », car pour le président « il ne s’agit pas de subir une ouverture du capital, nous voulons rester maître de notre avenir ». Pour Gérard Clay, la mission est « simple » mais pas « facile » : « permettre aux 12 000 coopérateurs de Tereos de continuer à valoriser leurs productions de betteraves, de pommes de terre, de luzerne ».

Pour relever ces défis, la nouvelle équipe entend restaurer la confiance : « vous serez consultés, vous serez informés », promet le président, qui a durement critiqué la gouvernance de l’ancienne direction, en stigmatisant un « manque de transparence ».

La plainte contre X dans l’affaire syrienne : « une erreur »

Le courrier contient également un mea culpa. « Concernant le dépôt de plainte contre X, le devoir d’alerte est une des missions fondamentales d’un responsable, j’ai exercé cette mission en mon âme et conscience mais je reconnais que la voie choisie était une erreur et je présente mes excuses à celles et ceux d’entre vous que j’ai pu heurter à cette occasion », déclare Gérard Clay.

Il faisait partie des huit planteurs à avoir porté plainte contre X en 2019 pour « acte de terrorisme », accusant Tereos d’avoir continué à livrer en Syrie du sorbitol, produit qui peut servir à l’élaboration d’explosifs. La plainte avait été classée sans suite. En retour, l’ancienne direction avait porté plainte pour dénonciation calomnieuse, et avait obtenu la condamnation des planteurs impliqués.

Les plus lus

silo de stockage de céréales
Envolée des prix : faut-il vendre maintenant son blé de la récolte 2021 ?
Malgré la forte décote par rapport au prix ancienne récolte, les cotations du blé des échéances septembre et décembre 2021 sont…
Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
« Si les producteurs de blé s’y retrouvent avec un marché à terme autour des 190,00-200,00 €/t échéance septembre 2021, il est tout simplement nécessaire de sécuriser leurs marges », explique Virginie Ciesla-Maudet, du cabinet Assertis. © P. Guiraud
Blé/Récolte 2021 : « Commencer à fixer des ventes au niveau de prix actuel est pertinent » (Virginie Ciesla-Maudet, Assertis)
Les prix du blé nouvelle récolte affichent une décote élevée (environ 30 €/t) par rapport au prix ancienne récolte. Les niveaux…
Les pigeons s'attaquent au tournesol avec un impactsur le rendementquand ils enconsommentles tiges ou apex. © C. Watier
Maïs et tournesol : semer un couvert pour leurrer les oiseaux
Entre produits répulsifs et système d’effarouchements, il n’existe pas de solution miracle empêchant les pigeons et corvidés de s…
Baisse de la sole de colza, bouleversement du programme de désherbage maïs, recours aux trichogrammes : Stéphane, Marine et Alain (de gauche à droite) ont modifié en profondeur leurs pratiques pour décrocher la HVE. © G. Omnès
HVE : « Nous avons dû changer nos pratiques en grandes cultures »
Sur la ferme de Pré Levey, le passage à la HVE s’est imposé comme une suite logique à la démarche de baisse des intrants. La…
Traiter ou ne pas traiter ? Le conseil de préconisation phyto ne peut désormais plus être apporté par les coopératives et négoces qui ont décidé de garder l'activité de vente de produits. © S. Leitenberger
Produits phytosanitaires : ce qui change pour vous avec la séparation vente-conseil
L’entrée en vigueur, depuis le 1er janvier 2021, de la séparation entre la vente et le conseil concernant les produits…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures