Aller au contenu principal

Fongicides blé : « Je mets tous les leviers de mon côté pour contrer les maladies »

Agriculteur à Wismes (Pas-de-Calais), Gilbert Lucas raisonne le choix de ses variétés, de ses produits et des conditions de traitements pour parfaire le contrôle des maladies.

Gilbert Lucas, agriculteur à Wismes (Pas-de-Calais)"En 2022, j’ai fait l’impasse de traitements fongicides sur une parcelle avec la variété KWS Extase, tolérante aux ...
Gilbert Lucas, agriculteur à Wismes (Pas-de-Calais)"En 2022, j’ai fait l’impasse de traitements fongicides sur une parcelle avec la variété KWS Extase, tolérante aux maladies foliaires."
© G. Lucas

« Dans ma stratégie de lutte contre les maladies, je choisis des variétés de blé dans le haut du panier en matière de résistance à la verse, à la septoriose et à la fusariose. Je peux ainsi économiser l’utilisation d’un raccourcisseur et de fongicides selon les années. La variété KWS Extase appartient à cette catégorie. En 2022, j’ai fait l’impasse de traitements fongicides sur une parcelle avec cette variété. J’utilise d’autres variétés tolérantes comme Garfield, Transition, Addiction et le mélange Certimix d’Unéal composé des variétés Addiction, KWS Extase et Chevignon.

Pour moins favoriser le développement de maladies, je réduis un peu la densité de semis par rapport aux préconisations régionales : 270 à 280 grains/m2 au lieu de 300, pour des semis entre le 5 et le 20 octobre. Je visite mes champs régulièrement et le Geda du Haut Pays fournit des points d’actualité sur la situation sanitaire dans le secteur. Pour mes traitements, je suis adepte du bas volume - 50 à 70 l/ha de bouillie fongicide - accompagné de réduction de doses. Je complète avec des adjuvants (Silwet L-700, Epso Top) pour améliorer la pénétration dans les plantes et je traite tôt le matin à une hygrométrie supérieure à 80 %. Avec ces conditions, 95 % des produits sont assimilés par la plante et j’obtiens de bons résultats d’efficacité. Je mets tous les leviers de mon côté pour contrer les maladies. En 2023, je n’ai réalisé qu’un seul traitement à base de Revystar XL en ne modulant pas trop la dose (40 €/ha, IFT fongicide de 0,6). L’année précédente, il y a eu deux traitements avec des doses réduites (65 €/ha). »

 

 
Fongicides blé : « Je mets tous les leviers de mon côté pour contrer les maladies »
130 hectares dont 62 de blé tendre, 20 de colza, le reste en prairie permanente. Élevage de vaches allaitantes. Rendement de 80 à 85 q/ha en moyenne avec des situations à plus de 100 q/ha en 2023. Ferme Dephy.

Les plus lus

Mention " archives " obligatoire / discussion technique entre agricultrice et technicien / itinéraires culturaux et utilisation des produits phytosanitaires / marges / ...
Conseil stratégique phytosanitaire : le dispositif définitivement abandonné dans sa forme actuelle

Parmi les mesures prises par le gouvernement Attal pour répondre à la colère des agriculteurs figure la suppression du conseil…

Moisson dans l' Indre près d' Issoudun le 8 juillet 2022. Agriculteur et sa fille dans une parcelle de blé
Fermage : comment sécuriser la transmission des baux hors cadre familial ?

Sans repreneur familial, la cession du foncier loué peut s’avérer compliquée. Il existe des outils, qui dans l’idéal sont à…

Simon Avenel, agriculteur à Goderville (76),"La marge économique dégagée par le miscanthus à l'hectare est supérieure à celle du blé ou du colza grâce à la ...
Lutte contre l’érosion : « J’ai implanté 7 kilomètres de bandes de miscanthus pour faire obstacle au ruissellement »

Agriculteur à Goderville (Seine-Maritime), Simon Avenel a réduit la taille de ses parcelles et planté du miscanthus en…

Famille agricole, père avec sa fille et ses petits-enfants dans une parcelle agricole
Transmission d’exploitation agricole : quelles sont les options pour le foncier en propriété ?
Être propriétaire des terres que l’on exploite permet de mieux maîtriser le foncier lors de la transmission. Une réflexion reste…
Culture intermédiaire fixatrice d’azote
Jachère 2024 : la dérogation et ses nouvelles conditions publiées par Bruxelles

La Commission européenne a tranché et publie ce jour un règlement accordant aux agriculteurs européens une exemption partielle…

Parcelle agricole en jachère
Jachère : Bruxelles propose une nouvelle dérogation pour 2024

La Commission européenne propose une nouvelle dérogation pour la jachère 2024, à la demande notamment de la France.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures