Aller au contenu principal

Dégâts d’oiseaux : pas d’autorisation en France pour des lasers puissants au champ

Les équipements avec des lasers suffisamment puissants pour effaroucher les oiseaux en plein jour sont interdits en extérieur en France. Mais pas dans d’autres pays de l’UE.

Des lasers trop puissants ne peuvent pas être utilisés de jour en extérieur en France.
Des lasers trop puissants ne peuvent pas être utilisés de jour en extérieur en France.
© PLD

Contre les oiseaux, les effaroucheurs laser autonomes existent comme le LazerTrac de la société Agriprotech, mais uniquement pour des utilisations de nuit ou à l’intérieur des bâtiments. « Les appareils laser sont classés de 1 à 4 selon leur puissance, ce qui conditionne les autorisations d’usage. En France, seuls des appareils d’une puissance inférieure à 3b sont utilisables en extérieur de jour mais leur faible puissance les rend inefficaces pour effaroucher des oiseaux », précise Mélina Gourvennec, responsable commerciale chez Agriprotech.

Le laser a comme avantage d’être silencieux, avec peu d’effet d’accoutumance des oiseaux mais cela reste interdit en France, en extérieur au-delà d’une certaine puissance. En effet, l’emploi d’un laser puissant n’est pas anodin car il laisse peser un risque oculaire si un faisceau arrive directement sur un œil non protégé.

Ce type d’appareil est utilisé dans d’autres pays européens comme les Pays Bas, sous conditions : la pose de panneaux de signalisation sur l’usage de laser, l’obligation de porter des lunettes de protection pour les utilisateurs…

Les plus lus

Parcelles avec des infrastructures agroécologiques dans le lointain
Suppression des 4 % de jachère : quel impact sur ma télédéclaration PAC 2024 ?

Dès cette campagne 2024, il n’est plus nécessaire de mettre en place de la jachère, cultures fixatrices d’azote ou …

Installation de stockage de céréales de Jean-Christophe Dupuis, agriculteur à Mancey, en Saône-et-Loire
Stockage des céréales : « Mon installation simple me permet d’atteindre un coût de stockage de 8 €/t »
Jean-Christophe Dupuis est agriculteur à Mancay, en Saône-et-Loire. Depuis 2021, il stocke 1 200 tonnes de grains sur son…
Epandage d'engrais sur champ de blé
Engrais azotés : quelle stratégie d'achat adopter pour la prochaine campagne ?
La nouvelle campagne d’achats d’engrais azotés par les agriculteurs pour 2025 démarre à peine. C’est le moment de réfléchir à sa…
Parcelles agricoles au printemps, colza au premier plan, champ de blé et de colza au deuxième plan
PAC et DPB : les six points à retenir avant de faire un transfert

Le transfert des droits à paiement de base (DPB) est une démarche qu’il ne faut pas prendre à la légère puisqu’elle…

parcelles de blés au printemps
Blé tendre et orge d’hiver : quel impact du froid ces derniers jours ?
Le froid de ces derniers jours est arrivé sur des céréales à des stades sensibles localement. Le point sur le risque de dégâts…
Clément Savouré, agriculteur en Eure-et-Loir
Achat d’engrais : « Nous arbitrons entre l’ammonitrate et la solution liquide en fonction du prix de l’unité d’azote »

Clément Savouré, agriculteur à Le Gué-de-Longroi, en Eure-et-Loir, privilégie les achats d’engrais à la morte-saison pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures