Aller au contenu principal

Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive

Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie, où des lignes de fabrication commencent à fermer. La forte hausse des commandes de la part des grandes surfaces ne compensera pas forcément ces pertes.

Les livraisons de pommes de terre vers la restauration hors domicile sont à l’arrêt depuis le 12 mars mais les ventes vers la grande distribution ont explosé.
© V. Marmuse

Les restrictions liées au Covid-19 bouleversent aussi les marchés de la pommes de terre. Les livraisons de pommes de terre brutes et transformées vers la restauration hors domicile (RHD) sont à l’arrêt depuis le 12 mars mais les ventes vers la grande distribution ont explosé, en particulier le 16 mars, jour de l’annonce du confinement. « Nos ventes ont été multiplié par huit entre lundi et mardi alors qu’elles étaient déjà très fortes » témoigne un producteur normand, assailli d’appels. « Les consommateurs ont fait des stocks, d’autant plus que maintenant, ils ne mangent plus à la cantine mais bien à la maison. » Malgré ces comportements, la consommation globale devrait baisser. « Les Français mangent plus de frites au restaurant qu’à la maison », indique Bertrand Ouillon, de l’UNPT. Si la peur de manquer et le souci de faire du stock avant le confinement ont dopé les ventes, le phénomène devrait s’estomper « d’ici à trois jours » : quand rester chez soi sera (presque) devenu la routine.

Face à la situation, les industriels devraient très rapidement faire évoluer des lignes de production dédiées à la RHD pour massifier l’offre à destination des grandes et moyennes surfaces. Avec la baisse du flux logistique, d’autres problèmes se précisent : en Belgique comme en France, les hangars en froid négatif sont bientôt pleins et pourraient rapidement fermer. « On signale les premières fermetures de lignes de fabrication en Belgique et en France », indique Bertrand Ouillon. Dès à présent, les enlèvements de lots en fermes sont stoppés. Reste à voir comment évoluera la qualité de ces lots dans les semaines à venir, alors que le conservateur CIPC est désormais interdit.

Retarder la plantation des variétés hâtives

Pour la prochaine campagne, le CNIPT recommande aux producteurs de retarder la plantation des variétés hâtives. « Lorsque les usines de transformation redémarreront, elles transformeront en priorité les pommes de terre en stock », explique Florence Rossillion, du CNIPT. En décalant les plantations de variétés hâtives de 15 jours, la filière espère limiter les pertes et les perturbations. Depuis dix jours, les prix sur le marché libre enregistrent une forte baisse. En France, 20% des volumes ne sont pas contractualisés. 

Les plus lus

Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Tereos
Tereos : les opposants prennent le pouvoir au sein du géant sucrier
C’est l’épilogue d’un conflit commencé en 2017 : les opposants, qui reprochaient à la direction de Tereos une gouvernance…
Lettre Gérard Clay - Tereos
Gérard Clay, président de Tereos : « une nouvelle page se tourne »
Restaurer la confiance et ramener de la rentabilité avec les cœurs de métier de la coopérative : telles sont les premières…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Betteraves touchées par la jaunisse en 2020 - La dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes va s'accompagner de restrictions fortes concernant la rotation. Reste à savoir si cela dissuadera les planteurs de maintenir leurs surfaces en betteraves. © G. Omnès
Betteraves/néonicotinoïdes : un projet d’arrêté contraignant pour les rotations
Le projet d’arrêté encadrant l’usage des néonicotinoïdes en traitement de semences sur betteraves vient d’être publié pour…
 © C. Baudart
Comment réussir son départ en retraite quand on est agriculteur ?
Dans combien de temps partirez-vous à la retraite ? Quels seront vos revenus ? Que devient votre exploitation ? Des questions à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures