Aller au contenu principal

Biocontrôle : une nouvelle solution efficace sur septoriose blé et mildiou pommes de terre

Le produit de biocontrôle Pygmalion (phosphonate de potassium) est disponible pour 2022 sur blé pour contrôler la septoriose et sur pomme de terre contre le mildiou.

Contre la septoriose, Pygmalion peut être associé à une spécialité à base de soufre pour une solution 100 % biocontrôle très efficace.
Contre la septoriose, Pygmalion peut être associé à une spécialité à base de soufre pour une solution 100 % biocontrôle très efficace.
© C. Gloria

Le soufre n’est plus la seule solution de biocontrôle performante contre la septoriose du blé. La société De Sangosse lance la commercialisation de Pygmalion, produit composé de 755 g/l de phosphonate de potassium. Déjà autorisée sur vigne, cette substance active plus connue sous le nom de phosphite était attendue depuis plusieurs années en grandes cultures. Des expérimentations avaient montré son efficacité en particulier sur le mildiou de la pomme de terre.

Pygmalion est homologué sur blé, épeautre et triticale contre la septoriose. « Nous ciblons un positionnement en traitement T1 (stade 1-2 nœuds) et aussi en T2 (dernière feuille). Si l’objectif de l’agriculteur est de rechercher une solution 100 % biocontrôle, Pygmalion peut être utilisé seul en T1 sur des variétés tolérantes à la septoriose. Sur des blés sensibles, nous recommandons son association avec du soufre, présente Marie Aubelé, chef marché grandes cultures chez De Sangosse. Cette association montre que le biocontrôle tient la route sur variétés sensibles. »

Arvalis a constaté l’efficacité de Pygmalion sur septoriose. Ce produit n’étant pas efficace sur rouille, l’institut technique recommande une utilisation en T1 sur des variétés résistantes à la rouille jaune. « Pour un simple objectif de réduction d’IFT, Pygmalion peut être associé à un triazole en T1, et en T2, à un produit à base de SDHI, de Revysol ou d’Inatreq Active », ajoute Marie Aubelé. Arvalis a pu remarquer, par exemple, la bonne performance du mélange Pygmalion + Kardix.

Anti-mildiou efficace sur la phase de croissance active

Sur pomme de terre, Pygmalion est recommandé sur des plantes en croissance active (avant floraison) en association avec un autre fongicide comme Ranman ou Polyram DF à la levée, ou Revus ou Infinito à la croissance active. « L’intérêt clair de notre spécialité est la protection des organes néoformés, présente Aurélie Morin, responsable marketing biocontrôle chez De Sangosse. Dans les essais, à titre d’exemple, Pygmalion à 2 l/ha associé à Revus 0,3 l/ha montre une efficacité supérieure à Revus 0,6 l/ha, tout en réduisant l’IFT de moitié. » Le produit est limité à trois applications par campagne.

Outre l’efficacité sur septoriose et mildiou, l’atout de Pygmalion est son statut de produit de biocontrôle, qui permet de ne pas le comptabiliser dans les IFT fongicides. « La spécialité répond aux impératifs de baisse d’IFT demandés par les filières de qualité. Elle n’est pas classée sur le plan toxicologique et écotoxicologique et aucune résistance de pathogène n’est connue pour le phosphonate de potassium », précise Aurélie Morin. Outre son effet fongicide direct, le phosphonate de potassium stimule les gènes de défense des plantes contre les maladies.

Le produit est préconisé à 2 l/ha pour un coût de 10,50 €/l (21 €/ha). Avec ce produit, De Sangosse espère détenir 30 % du marché des fongicides blé en T1 et 5 à 10 % du T2 d’ici trois ans, ainsi qu’une utilisation par la moitié des producteurs de pomme de terre.

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Yann Matura, 120 hectares à Buchy."Depuis trois ans, j’utilise des purins d'ortie tout formulés (Form GC) de J3G avec une application au 1er nœud et une seconde à 2 nœuds. Avec un coût de 10 euros à l'hectare, ces produits tonifient les cultures."
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Un tiers des producteurs envisage de réduire ou d'arrêter la production de maïs semences.
Maïs semences : un tiers des producteurs envisagent de réduire les surfaces ou d’arrêter
Les producteurs de maïs semences affichent un moral en berne après une année 2022 très difficile. La filière cherche des moyens…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures