Aller au contenu principal

[VIDEO] Grandes cultures : Philippe Houdan se pique au jeu de la macération d’ortie

Philippe Houdan, installé en Côte-d’Or sur 380 hectares, s’apprête à passer en bio. Ce céréalier a stoppé les fongicides et les insecticides depuis 2014. L’agriculteur dégage 1000 €/ha de produit pour 160 € de charges opérationnelles. Son IFT (Indicateur de Fréquence de Traitement) est de 1.6.  Pour réduire ses traitements phytosanitaires, l’agriculteur utilise des macérations en grandes cultures.

Depuis 2011, Philippe  Houdan est adepte des macérations de plantes. Quatre plantes sont principalement utilisées : l’ortie, la consoude, la luzerne et la bardane. « L’ortie provoque les défenses naturelles de la plante.  La consoude est un activateur de vie biologique. La bardane dispose de beaucoup de potasse et permet de répondre au stress hydrique », indique l’agriculteur.

Ces macérations sont fabriquées sur la ferme. La recette : 100 kg de plantes fraiches, 1000 litres d’eau de pluie. Le tout macère pendant 8 jours dans une eau à 20 C°.  

 

Le purin d'ortie : une pratique qui suscite des questions

« L’ortie permet de stimuler les défenses naturelles de la plante. Elle sert à renforcer la densité foliaire, favorise la croissance de la culture. » explique Stéphane Billotte. Cet agriculteur dans l’Yonne a transmis son expérience à des éleveurs du Maine-et-Loire, lors d'une journée organisée par l'association Base 49. Selon lui, les fabrications "maison" sont à privilégier. Cependant, il est possible d'acheter du purin tout prêt même s’il est fait aux extraits secs. C’est mieux que rien »
Plus d'information sur www.anjou-agricole.com

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Publicité