Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine : près de 18 millions de tonnes de céréales acheminées en mer Noire

La guerre déclenchée en Ukraine le 24 février 2022 a eu de lourdes répercussions sur les exportations de céréales du pays. Pour y pallier, un couloir maritime a été instauré. L’initiative céréalière de la mer Noire a permis jusqu’à présent d’acheminer 17,8 de tonnes de céréales et autres denrées alimentaires dans 43 pays.

Farine de blé ukrainien transportée par bateau
Le MV Brave Commander a accosté dans le port de Hodeidah au Yémen transportant de la farine de blé ukrainienne moulue en Turquie.
© WFP/Mohammed Awadh

Grâce au corridor maritime instauré en juillet 2022 les céréales provenant principalement d’exploitations agricoles ukrainiennes fortement perturbées par la poursuite des combats à la suite de l'invasion de la Russie l'année dernière, ont atteint 43 pays depuis août, dont plus de 40 % sont des pays à revenu faible et intermédiaire, selon le Centre de coordination conjoint basé à Istanbul en Turquie.

En décembre, les exportations via les ports ukrainiens de la mer Noire ont atteint 3,7 millions de tonnes, contre 2,6 millions en novembre, et au cours des deux dernières semaines seulement, près de 1,2 million de tonnes ont quitté les ports. « Des conditions météorologiques défavorables tant dans les ports d'Odessa que dans les zones d'inspection turques ont freiné certains mouvements au cours de la semaine dernière », a déclaré le Centre de coordination.

La Chine en tête

La Chine est le premier destinataire des exportations par le biais de l’Initiative céréalière de la mer Noire, l'Espagne est le deuxième et la Turquie, le troisième. Près de 44 % du blé exporté ont été expédiés vers des pays à revenu faible ou intermédiaire, dont 64 % vers des économies en développement. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a acheté l'année dernière 8 % du total de blé exporté grâce à cet accord, pour soutenir ses opérations humanitaires dans les régions du monde frappées par la faim.

100 navires

Plus de 1 300 voyages ont été organisés jusqu'à présent par l'équipe du Centre de coordination conjoint composée de fonctionnaires de l'ONU, de Russie, de Turquie et d'Ukraine. « Actuellement, il y a plus de 100 navires dans les eaux territoriales turques grâce à l’initiative, 32 attendent d'être inspectés, tandis que d’autres ont demandé à participer », a déclaré le Centre de coordination.« Depuis novembre, trois équipes d'inspection œuvrent quotidiennement et mènent en moyenne 5,3 inspections par jour. Au cours des deux dernières semaines, le temps d'attente moyen des navires entre la demande et l'inspection est de 21 jours », a-t-il ajouté.

Quid des engrais ?

L'expédition d'ammoniac depuis les ports ukrainiens n'a pas encore commencé. L'ammoniac, un ingrédient clé dans la production d'engrais s’avère pourtant nécessaire de toute urgence sur le marché pour faire baisser les prix, selon le Centre de coordination. Des négociations pour acheminer l'ammoniac par le pipeline Togliatti/Yuznhy sont en cours.

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe Gauche démocrate et républicaine (Nupes)
Réforme des retraites : quels défauts et lacunes pour les agriculteurs, selon André Chassaigne ?
Les pensions des agriculteurs qui ont été maires, des agricultrices, des conjoints-collaborateurs...la réforme de la retraite ne…
Publicité