Aller au contenu principal
Font Size

ToBRFV
Virus de la tomate : premier cas en France

L’AOPn Tomates de France et les producteurs de Légumes de France rappellent qu'il s'agit d'un virus végétal, sans impact sur l’homme, et qu’il est donc important de ne pas céder à toute suspicion inutile, ni d’exclure la tomate de sa consommation du quotidien.

Un plan de surveillance est actuellement mis en place avec les services de l’Etat et des mesures de prophylaxie sont en cours de communication auprès de tous les producteurs français.
© (Photo d'illustration) Philippe Gautier - FLD

Le 17 février, le ministère de l’Agriculture et l’Anses ont confirmé la contamination de deux serres par le virus de la tomate chez un producteur dans le Finistère. La veille, le ministère avait fait part de la très forte suspicion de présence du virus ToBRFV (virus du fruit rugueux de tomate brune) dans cette exploitation.

L’exploitation a été confinée dans l’attente de la destruction rapide et totale des végétaux et de la désinfection du site, seule solution pour éradiquer le virus.

« Les plants incriminés proviendraient du Royaume-Uni mais sont issus de semences produites aux Pays-Bas », a indiqué le ministère, ajoutant que « trois autres exploitations avaient été identifiées comme ayant reçu le même type de plants ».

Laurent Bergé, président de l’AOPn Tomates et Concombres de France, a précisé à l’AFP que l’exploitation était assez isolée : « Contrairement à d’autres pays comme les Pays-Bas, nos exploitations sont plus dispersées sur le territoire, donc le risque de contamination de l’une à l’autre est plus limité ».

Il ajoute néanmoins : « Nous sommes en train de travailler sur toutes les mesures de biosécurité », dont un plan de surveillance permanent sur l’évolution du virus. Le territoire français était déjà sous « surveillance renforcée », à la fois par les services de l’État et par les professionnels et l’AOPn Tomates et Concombres de France.

L’Anses avait mis en garde le 4 février contre ce « virus émergent particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles - poivrons, tomates et piments -, qui peut se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés, et qui survit longtemps à l’air libre ».

Aucun danger pour l'homme

Les professionnels de la tomate tiennent à rappeler qu'il n'y a aucun danger pour l'humain. Il s'attaque à la plante et au fruit et peut infecter jusqu’à 100 % des plantes d’un site.

Observé pour la première fois en Israël en 2014, le virus a été trouvé en 2018 au Mexique, aux États-Unis, en Allemagne et en Italie et enfin en 2019 aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Grèce. Aux Pays-Bas, le virus a déjà fait de gros dégâts et dévasté de nombreuses exploitations.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Gérard Malaure
[Coronavirus Covid-19] Gérard Malaure, DG du groupe Primever : « Nous avons pu livrer tous les jours toutes les régions de France malgré les retours à vide de nos camions »
Explosion de la demande de la GMS, rotation des camions compliquée, projets pour l’après Covid-19 : Gérard Malaure, directeur…
En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
L’offre des opérateurs français repose sur une tomate cerise HVE en barquette carton de 200 g sous flow-pack. Objectif : contrer l'offre marocaine.  © Rougeline
Une offre de tomates cerise HVE pour contrer l’importation
Intermarché communique sur les tomates cerise HVE en 200 g. L’offre, lancée aussi dans d’autres enseignes, est née d’une…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes