Aller au contenu principal

Vaucluse : une statue pour la cerise des Coteaux du Ventoux IGP

La cerise des Coteaux du Ventoux a désormais sa statue. L’inauguration de la stèle a permis de mettre à l’honneur les producteurs, de lancer la campagne et de rappeler les inquiétudes qui pèsent sur la cerise.  

La statue, inaugurée par René Reynard, président de l'ODG Fruiventoux (à gauche) et le préfet Thierry Suquet, a été érigée sur le belvédère à Blauvac dans le Vaucluse, en plein cœur de l'aire géographique de l'IGP qui est aussi un lieu touristique. Elle trône non loin de celle de l’AOP Muscat du Ventoux.
© Fruiventoux

La cerise des Coteaux du Ventoux, reconnue IGP depuis juillet 2021 est la seule cerise qui bénéficie de ce signe officiel de qualité en France. Ce fruit d’excellence méritait bien une statue « symbole de durabilité de la filière », lance René Reynard, président de l’organisme de défense et de gestion (ODG) Fruiventoux. C’est désormais chose faite. Le 16 mai, un monument a été inauguré à Blauvac dans le Vaucluse, en présence des producteurs de la cerise IGP, de personnalités publiques et de la presse, emmenés par René Reynard.

 

Lire aussi : Ventoux : un diagnostic agraire pour la production de cerise

Cette cérémonie vient couronner la réussite d’une cinquantaine de producteurs, installés sur une aire géographique délimitée couvrant 300 hectares et 86 communes. L’inauguration de la stèle de la cerise des Coteaux du Ventoux IGP a été également l’occasion pour la filière cerise des Coteaux du Ventoux de lancer officiellement la campagne 2024.

3 000 tonnes de cerises IGP devraient être commercialisées, avec une disponibilité dans un laps de temps assez réduit, de mai à mi-juillet.

 

Aléas climatiques, drosophila suzukii… : la filière inquiète 

Ce démarrage de saison se déroule plutôt en demi-teinte, accompagnée d’inquiétudes liées notamment aux gelées, à la pluie et à la menace que représente la mouche de la cerise, « contre laquelle il y a peu de moyen de lutte actuellement à cause de la règlementation », rappelle René Reynard. Présent à la cérémonie, le préfet du Vaucluse Thierry Suquet a tenu à rassurer les producteurs, en indiquant que certains produits phytosanitaires faisaient désormais l’objet d’une dérogation.

La cerise des Coteaux du Ventoux est d’ores et déjà sur les étals, proposée exclusivement en colis de 5 kg et en barquettes, lesquels sont évidemment stickés à ses couleurs, assorties du fameux macaron IGP.

Les plus lus

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Fret ferroviaire : mort du train des primeurs Perpignan-Rungis ou arrêt temporaire ?

La liquidation de Fret SNCF met l’avenir du train des primeurs en grande incertitude. Le futur terminal mixte sur le Min de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes