Aller au contenu principal

Une campagne asperge 2022 difficile et écourtée

Les premières asperges françaises ont connu des prix particulièrement élevés en début de saison, mais qui ont fortement chuté début avril avec un premier pic de production. Si les fêtes de Pâques ont permis un léger regain des cours, ceux-ci se sont effondrés en mai, ce qui a écourté la fin de saison.

En France, la campagne 2022 a été difficile pour les professionnels de l’asperge. « La saison a démarré lentement puis a connu deux pics de production et un manque de volumes à Pâques. Les cours de l’asperge sont restés sous la moyenne 2017-2021 durant la moitié de la campagne », résume Axelle Thalier, du centre RNM (Réseaux des nouvelles des marchés) de Bordeaux, dans le bilan de campagne 2022. Pourtant les premières asperges ont bénéficié de prix très élevés en début de campagne jusqu’à la mi-mars, avec jusqu’à 14 euros le kilo au stade expédition. Fin mars, les températures devenant plus favorables, l’asperge voit sa production exploser dans le Sud-Ouest, et les bassins du Sud-Est et du Val de Loire entrent également en commercialisation. Un premier pic de production oblige les opérateurs à accepter des baisses de prix. Puis, la tempête Diego – qui a balayé le sud-ouest de la France – et plusieurs nuits de gel ont inversé la tendance de production. La demande et les ventes engagées pour Pâques ont rendu l’approvisionnement difficile et créé un manque d’asperge.

Une fin de récolte précoce au Sud

« Par la suite, les températures très estivales de mai ont apporté des volumes importants et les stocks ont augmenté considérablement », mentionne la note du RNM. En plus d’une demande absente en mai, les consommateurs, se sont tournés vers les fruits d’été, déjà présents sur les étals (pêches, nectarines, cerises, abricots). Passé le mois de mai, « le marché français est complètement engorgé avec une marchandise très présente dans toutes les régions productrices de l’Europe. La situation ne cesse de se dégrader avec une crainte de vendre à perte qui gagne les opérateurs », explique Axelle Thalier. Les stocks ont eu du mal à se résorber malgré l’arrêt de la récolte de certaines parcelles, notamment les jeunes aspergeraies, puis une fin de récolte précoce dans les zones du sud de la France. En juin, seules les zones de production d’Alsace et du Val de Loire étaient encore présentes sur le marché. « Les volumes de l’offre sont faibles et en adéquation avec la demande. La saison se termine avec le week-end de Pentecôte », conclut l’observatrice.

Allemagne

Avec 21 400 hectares, la récolte d’asperge baisse en Allemagne et n’a atteint que 113 100 tonnes en 2022. Soit un volume de récolte inférieur de 5 % à celui de 2021 et de près de 10 % à la moyenne des six dernières années, selon les estimations de l’Office fédéral de la statistique (Destatis). « Cette baisse de volume est une réaction à court terme à la faiblesse de la demande et aux prix bas de 2022, mais également une réaction à un contexte de marché difficile depuis 2018 », analyse AMI, expert allemand de l’information sur le marché agricole.

Italie

L’asperge italienne a souffert d’une année climatique défavorable avec des prix faibles sauf pour les asperges précoces. Le manque de main-d’œuvre a affecté les volumes récoltés. « Dans certains cas, le manque de main-d’œuvre n’a pas permis de terminer la récolte des jeunes plantations d’asperge et les moins productives ont été abandonnées », commente Luciano Trentini, consultant asperge. Une forte concentration de la production italienne mais aussi la présence d’asperges espagnoles et la fin des asperges du Mexique présentes ont entraîné la chute des prix parfois de 40 à 50 %. « Parfois en dessous des coûts de production, entre 1,50 et 2,50 euros le kilo », mentionne-t-il.

Espagne

L’asperge verte espagnole a subi des vagues de chaleur qui ont écourté la campagne. Les volumes atteignent environ 38 000 tonnes – dont environ 75 % d’asperge verte –, soit un niveau nettement inférieur à la campagne 2021 (45 000 tonnes). Les producteurs s’inquiètent de l’augmentation des coûts de production et du manque d’eau. « S’il ne pleut pas cet automne, la prochaine récolte pourrait être inférieure de 25 à 30 % », a déclaré Antonio Zamora, président de la nouvelle organisation interprofessionnelle espagnole pour les asperges vertes.

Suisse

La récolte 2022 d’asperge suisse a été plus faible que d’habitude. Cependant, la demande a été bonne, sans problème de vente de l’origine locale, malgré des calibres un peu plus petits. Les mauvaises conditions météorologiques de l’année dernière, notamment la grêle en fin de saison, se sont en effet répercutées sur le potentiel de récolte de cette année. « La demande d’asperge suisse est toujours très forte et les producteurs peuvent écouler leur marchandise », témoigne Markus Waber, chef de la communication de l’Union maraîchère suisse (UMS).

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

À la reprise de l'exploitation, Simon Mermet a fait une étude économique avec les conseillers de Sicoly et a été accompagné dans ses choix.
« J'ai repris une exploitation fruitière hors cadre familial »

Depuis quatre ans, Simon Mermet s’est installé, en hors cadre familial, dans les monts du Lyonnais. Une transmission bien…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes