Aller au contenu principal

Résilience alimentaire
Un modèle 100 % local serait contre-productif, selon Utopies

À l’occasion du salon Produrable (7 et 8 septembre à Paris), un atelier a porté sur la capacité des zones urbaines françaises à développer leur autonomie alimentaire.

Pour développer la résilience alimentaire, un mix entre développement de l’offre locale et émergence de synergies est proposé sans exclure le renforcement de l’offre local déjà existante : les fruits et légumes se retrouveraient dans cette configuration . © Philippe Gautier - FLD
Pour développer la résilience alimentaire, un mix entre développement de l’offre locale et émergence de synergies est proposé sans exclure le renforcement de l’offre local déjà existante : les fruits et légumes se retrouveraient dans cette configuration .
© Philippe Gautier - FLD

Les Français semblent avoir un appétit de plus en plus marqué pour les produits locaux et de proximité. Mais, les chiffres sont têtus : le degré d’autonomie alimentaire des cent principales aires urbaines françaises ne dépasse pas 2 %. C’est le résultat d’études menées par le cabinet Utopies qui animait la conférence « Autonomie alimentaire : produire local ne suffit pas », à l’occasion du salon Produrable à Paris le 7 septembre. Utopies a apporté son expertise dans l’élaboration de la stratégie alimentaire métropolitaine du Grand Lyon. La métropole n’est autonome qu’à 9,5 % en légumes et 2,6 % en fruits. Pourtant, dans un rayon de 50 km, les producteurs ne manquent pas. « En fait, la production alimentaire existe mais elle est expédiée à 85 % hors de la région et les IAA locales importent leur matière dans une même proportion », note Annabelle Richard, directrice Économies locales et durables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
layani
Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris : « Défendre le modèle vertueux des marchés de gros »
Effet Covid-19, « train des primeurs », développement en région… Stéphane Layani évoque aussi la réflexion en cours concernant un…
Crues en Lot-et-Garonne : d'importants dégâts encore difficilement évaluables pour les producteurs de fruits et légumes
La crue exceptionnelle de la Garonne en Lot-et-Garonne va compromettre de nombreuses cultures. Les pertes de récoltes de légumes…
Prince de Bretagne lance la vente à la pièce pour le drive
Pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation et au drive, Prince de Bretagne lance une offre de légumes vendus à la…
La fraise Label Rouge veut oublier 2020 et mise sur une nouvelle variété pour dynamiser la campagne
Très impactée par la crise en 2020, la fraise Label Rouge espère 2021 sous de meilleurs auspices. Les voyants en production et en…
La pomme de terre primeur de Noirmoutier revient en 2021 avec l’IGP et des emballages sans plastique
Alors que la saison 2021 débute dans un mois, le directeur de la coopérative de Noirmoutier fait le point avec FLD sur les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes