Aller au contenu principal

Restauration collective
Restau’co : l’année 2020 s’annonçait belle… et vint le Covid-19

La restauration collective en gestion directe a fait preuve de résilience pendant la crise sanitaire. L’année passée avait montré une belle progression des engagements.

Le 12 mars dernier, 46 % de la restauration collective fermaient ses portes. © Julia Commandeur - Archives ...
Le 12 mars dernier, 46 % de la restauration collective fermaient ses portes.
© Julia Commandeur - Archives FLD

Restau’co, le réseau interprofessionnel de la restauration collective en gestion directe, a tenu son assemblée générale en webconférence le 26 juin. L’année passée a souligné une progression de l’activité du réseau. De nouveaux adhérents de poids ont rejoint Restau’co : le réseau Agrilocal et la FNOGEC (Fédération des organismes de gestion des établissements de l’Enseignement catholique). L’action « Mon restau responsable » a aussi un connu une belle activité : 1 269 établissements ont adhéré à la démarche, représentant 308 000 repas par jour. L’objectif est de monter à 2 000 établissements. Sans oublier la démarche « Un repas à l’hôpital », initiée avec Interfel, et qui concerne trois hôpitaux pilotes et 10 formateurs.

Enfin, la formation, une action phare de Restau’co, a aussi bien progressé : 454 stagiaires l’an passé soit +25 % par rapport à l’année précédente. Deux nouveaux modules ont été ajoutés au cursus : gestion du gâchis alimentaire, répercussions de la loi EGalim et maîtrise des outils à distance, ce dernier venant en droite ligne des conséquences du Covid-19 sur l’activité.

Parler d’une même voix

La crise sanitaire a été un choc pour l’activité : le 12 mars, 46 % de la restauration collective fermaient ses portes. Seuls restaient ouverts les hôpitaux, les Ehpad et les administrations. Restau’Co a multiplié les actions (fiches pratiques, dons de masques, communication de crise sur les réseaux sociaux…) et des établissements se sont engagés dans l’aide aux plus démunis. « Le Covid-19 a entraîné un bouleversement et nous laisse des challenges à relever, a précisé Sylvie Dauriat, présidente de Restau’Co, nous avons renforcé les travaux avec le SNRC (syndicat national de la restauration commerciale). Même si nos objectifs peuvent être différents, il est important d’avoir une représentation unie face aux défis qui s’annoncent, dont celui de l’approvisionnement de nos restaurants ». Ces sujets seront débattus à l’occasion du salon Restau’co qui se tiendra le 13 octobre prochain, au parc des expositions de Paris.

« Il est important d’avoir une représentation unie face aux défis qui s’annoncent, dont celui de l’approvisionnement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’idée d’une aquaponie «commerciale» a émergé en France au travers du programme de recherche de l' Itavi et divers projets privés.  © ITAVI
Un essai prometteur sur la culture de tomate en aquaponie
L’aquaponie produit des poissons et des légumes. Un essai de l’Itavi a permis de produire des tomates sans apport d’engrais…
plateforme frais er local
Lancement de la plateforme « Frais et local »

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a présenté la…

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation
Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de…
Les circuits longs recherchent une gamme de pomme bio, avec une rouge, une bicolore et une jaune.  © RFL
Des tensions sur le marché des pommes et poires bio
Les marchés pomme et poire bio subissent l’arrivée d’importants volumes et de nouveaux opérateurs entraînant de nouvelles…
L’image de Bonduelle au plus haut sur les réseaux sociaux

Agence conseil en stratégies de contenus, Ultramedia édite un baromètre qui classe les plus grandes…

La récolte 2020 des racines de ginseng, issues  de semis de 2014, permettra à Sylvain Latapie et Yohan Benoît de développer la gamme  de produits de Jardins d'Occitanie.  © RFL
Jardins d’Occitanie produit et valorise du ginseng français
Jardins d’Occitanie s’est armé de patience pour développer un projet d’agro-chaine autour du ginseng, plante asiatique médicinale…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes