Aller au contenu principal

Nouvelle manière de vendre
Prince de Bretagne lance la vente à la pièce pour le drive

Pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation et au drive, Prince de Bretagne lance une offre de légumes vendus à la pièce, complétée par de plus petits conditionnements et de plus petits calibres.

Les premiers produits vendus à la pièce concernent la tomate et l’oignon de Roscoff. Un poids minimum du fruit et un nombre de fruits par colis sont garantis.
© Prince de Bretagne

« Le potentiel de développement des fruits et légumes en drive est important, analyse Sylvie Tassin, responsable marketing de Prince de Bretagne. Alors qu’en moyenne, la part de marché du drive pour les produits de grande consommation est de 10 %, cette part fin 2020 n’est que de 5,9 % pour les fruits et légumes. » Fort de ce constat, en complément de l’offre existante, Prince de Bretagne lance donc une offre spécifiquement dédiée au drive. La nouveauté est que les légumes y sont vendus à la pièce, avec pour cette première année des colis de tomates (grappe, charnues, Olivine, Aumônière, San Marzano) et d’oignons de Roscoff AOP contenant un nombre précis de pièces.

Un mode de vente aussi adapté aux achats recettes et aux petits foyers

« Le but est de répondre aux nouvelles habitudes de consommation, précise Yannick Rannou, directeur commercial de Prince de Bretagne. De plus en plus de consommateurs fréquentent les sites de cuisine en ligne qui, dans leurs recettes, indiquent le plus souvent qu’il faut deux tomates ou trois oignons plutôt qu’un poids. Il y a aussi de plus en plus de petits foyers d’une ou deux personnes qui ne veulent pas forcément acheter de gros volumes pour limiter le gaspillage. Or les drives ne savent pas vendre à la pièce des produits qu’ils ont achetés au kilo. » Enfin, cette offre adaptée aux drives déportés permet de limiter les suremballages.

Des adaptations sur les lignes

Une grande partie des légumes étant conditionnés sur les exploitations, des adaptations ont dû être apportées sur les lignes de conditionnement pour garantir un poids fixe de la pièce et assurer la traçabilité de l’exploitation jusqu’au consommateur. L’offre de légumes vendus à la pièce est complétée par de plus petits conditionnements de légumes anciens (barquettes de 500 g de panais, topinambour, navet Boule d’Or ou cerfeuil tubéreux, barquette de 750 g de carottes de couleur), également disponibles en bio.

Et au-delà de cette offre dédiée au drive, toujours dans l’objectif de répondre aux attentes des petits foyers, Prince de Bretagne lance en bio une gamme de petits calibres de butternut, radis noir, potimarron, poireau, courgette, concombre, fenouil et patate douce, ainsi qu’une barquette 100 % carton de 200 g de champignons shiitaké.

« Les drives ne savent pas vendre à la pièce des produits qu’ils ont achetés au kilo ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
Hauts-de-France : Premières certifications produit HVE Niveau 3 pour Natur’Coop
Quatre légumes de la coopérative nordiste disposent de la précieuse certification. D’autres devraient suivre dans les deux…
Agroécologie et bio : devant la multiplicité des labels, il y a un besoin urgent de communiquer… sans les emballages !
Le CTIFL a organisé le 1er février un webinaire sur l’agroécologie et les fruits et légumes, pour faire suite à celui du 17…
Les producteurs anticipent la disponibilité de la main-d’œuvre saisonnière
Les producteurs de fruits et légumes tentent d’anticiper et de sécuriser la disponibilité de la main-d’œuvre…
layani
Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris : « Défendre le modèle vertueux des marchés de gros »
Effet Covid-19, « train des primeurs », développement en région… Stéphane Layani évoque aussi la réflexion en cours concernant un…
Crues en Lot-et-Garonne : d'importants dégâts encore difficilement évaluables pour les producteurs de fruits et légumes
La crue exceptionnelle de la Garonne en Lot-et-Garonne va compromettre de nombreuses cultures. Les pertes de récoltes de légumes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes