Aller au contenu principal

Europe
Pommes, tomates et pêches-nectarines, moins consommées en 2030 ?

Un rapport de la Commission européenne prévoit une hausse de la consommation des fruits et légumes mais cela concerne surtout les nouvelles saveurs et les produits pratiques.

La production de tomates dans l’UE devrait rester relativement stable (6,8 Mt contre 7 Mt en 2018), mais la consommation est prévue en légère diminution.
© Claire Tillier_FLD

Un rapport publié le 6 décembre par la Commission européenne et intitulé “Perspectives agricoles de l’UE 2018-2030”, fait le point sur les principales productions animales et végétales de l’UE. Pour les fruits et légumes, tomates, pommes et pêches-nectarines ont été étudiées.

En pommes, une baisse de surfaces, en particulier en Pologne, combinée à une augmentation des rendements, devrait stabiliser la production de pommes autour de 12,4 Mt (12,7 Mt en 2018-2019). « La consommation de fruits et légumes devrait augmenter légèrement, en raison des motivations “santé” et de la disponibilité croissante de ces produits sur de nouvelles places de marchés (stations-service, snack-bars, etc.), estime le rapport. Mais la consommation de pommes ne devrait pas suivre cette tendance, les consommateurs semblant privilégier les nouvelles saveurs et les produits faciles à consommer tels que les fruits tropicaux prédécoupés ou les baies. »

La consommation en frais devrait se stabiliser (autour de 13,2 kg/habitant), tandis qu’en transformation elle devrait diminuer légèrement.

La production de pêches-nectarines devrait baisser légèrement, autour de 4 Mt (4,1 Mt en 2018). Même tendance pour la consommation (-0,4 % par an), « en raison de la qualité variable et de la concurrence des autres fruits d’été (melon, fruits tropicaux, baies) ».

La production de tomates dans l’UE devrait rester relativement stable (6,8 Mt contre 7 Mt en 2018), avec une part croissante de types à plus forte valeur ajoutée (cocktail, cerise…). Les surfaces sont attendues en baisse, compensée par des rendements croissants dus à des campagnes plus longues. La consommation est prévue en légère diminution à 13,6 kg/habitant (-0,5 % par an), les consommateurs préférant les tomates de taille plus petite.

Enfin, le secteur de l’huile d’olive devrait se développer (capacité de production et de transformation) et la production de l’UE devrait augmenter de 1,3 % par an d’ici 2030.

Le rapport met en évidence la disponibilité croissante des fruits et légumes sur les nouvelles places de marchés.

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes